International › APA

Mali : décès de Mahamadou Djéri Maiga, vice-président du MNLA

Le vice-président de la coordination du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), Mahamadou Djéri Maiga, est décédé, mardi tôt le matin, des suites d’une courte maladie.Selon ses proches, Mahamadou Djéri Maiga a rendu l’âme aux environs de 2 heures du matin à l’hôpital de Bamako où il avait été évacué pour des malaises.

Sa dernière apparition publique remonte au 25 octobre dernier lors d’une réunion du comité de suivi de l’accord qui avait abouti à la signature d’un pacte destiné à accélérer la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Tout de blanc vêtu, turban enroulé sur la tête, il avait participé aux débats, en tant que seul leader à la peau noire au sein de la coordination des mouvements de l’Azawad à dominante Touareg.

Mahamadou Djéri Maiga était une figure de proue de la rébellion de 2012 et de l’ensemble des mouvements armés qui ont signé l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali en 2015 avec le gouvernement malien.

C’est en 2012 qu’il s’était fait connaitre au sein du MNLA, mouvement indépendantiste déclenche à l’origine de la rébellion dans le nord-est du Mali et qui prit le contrôle des trois régions du nord avec l’appui de groupes terroristes.


Mahamadou Djéri Maiga, Sonrai sédentaire était l’un des rares ressortissants de sa communauté à rallier la cause du mouvement de libération MNLA, puis de la coordination des mouvements de l’AZWAD (CMA). Ce faisant, il a essuyé plusieurs critiques de sa communauté qui est farouchement opposée aux velléités indépendantistes du MNLA et de la CMA.

Vice-président des deux mouvements, Mahamadou Djéri Maiga se battait pour la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation signé en 2015.

Il laisse derrière lui deux veuves et un enfant.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut