International › APA

Mali : interdiction d’une marche de défenseurs des droits humains

Cinquante-une organisations de défense des droits humains, dont Amnesty International et l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH) ont été interdites de marcher, mardi à Bamako, pour demander le retrait du projet de loi portant Entente nationale.« Nos organisation déclarent qu’en dépit de la délocalisation de leur marche,  elles ont fait l’objet de sérieuses mises en garde par la Police », a déclaré Me  Moctar Mariko, président de l’AMDH, ajoutant : « Nos organisations condamnent ces décisions et pratiques anti-démocratiques et attentatoires aux libertés fondamentales ».

Selon ces organisations, ce projet de loi d’Entente nationale renforce l’impunité car, prévoyant « l’amnistie et l’abandon de poursuites des acteurs de la rébellion qui n’ont pas commis de crime de guerre », alors qu’ « on ne peut pas faire la part de choses entre qui a commis les crimes de guerre et qui ne les a pas commis sans juger ces acteurs ».

Ces 51 organisations ont donc tenu un point de presse dans l’après-midi en lieu et place de la manifestation qui était prévue dans la matinée. Elles ont appelé le gouvernement à « différer l’adoption du projet de loi dit d’Entente nationale ».


Le projet de loi doit être examiné et voté par les députés jeudi prochain.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut