International › APA

Mali : le président IBK annonce des concertations sur la réforme constitutionnelle

Pas d'image

Le président de la République du Mali Ibrahim Boubacar Keïta a fait savoir que des concertations nationales portant sur la réforme de la Constitution seront organisées du 23 au 28 avril prochain.« Les conclusions de ces concertations, auxquelles prendront part toutes les forces vives de la Nation,  seront prises en compte dans le projet de révision constitutionnelle », a indiqué le chef de l’Etat malien qui s’est adressé, hier mardi, aux Maliens. 

L’opposition malienne, qui a refusé d’aller récupérer une copie de l’avant-projet de révision constitutionnelle, avait demandé que ces concertations aient lieu. En outre, le président de la République a promis d’exécuter un ensemble de mesures afin de renforcer la sécurité dans le centre du pays.

« La situation sécuritaire, malgré nos efforts, reste un défi majeur qu’il faut relever au plus vite par des réponses durables, puisqu’il en va de la continuité de notre pays, d’un pays dont les fondements ont été ébranlés par la crise multiforme de 2012 », a fait noter Ibrahim Boubacar Keïta.  


Pour restaurer la paix et la sécurité, le chef de l’Etat s’est engagé à déployer plus de forces de défense et de sécurité dans cette partie du pays. Il a aussi appelé à la vigilance, non sans souhaiter que les violences intercommunautaires cessent. Dans un souci d’alléger les souffrances des populations frappées de plein fouet par la crise, il a promis une aide d’un milliard F CFA.

A propos de la crise scolaire, le président de la République a affirmé qu’il ne laissera pas « l’enseignant être le parent pauvre du développement du pays ». C’est la raison pour laquelle, il  a décidé de débloquer les salaires des enseignants qui étaient sanctionnés pour leur grève.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut