International › APA

Mali : mort d’un magistrat enlevé depuis 2017

Le président du tribunal de Niono dans le centre du Mali, enlevé en 2017 par des présumés djihadistes, est mort, a-t-on appris auprès de responsables d’un syndicat des magistrats.« Vas en paix, digne et loyal magistrat. Ainsi s’en vont les grands hommes. Soungalo Koné est parti en patriote », écrit sur sa page facebook Abba Maiga, syndicaliste.

Après son enlèvement à Niono,  Soungalo Koné est apparu dans plusieurs vidéos publiées par les djihadistes et où il demande à l’Etat de tout faire pour obtenir sa libération.

Suite à son enlèvement, les magistrats avaient organisé un sit-in pour réclamer une meilleure protection des juridictions et de leur personnel, surtout dans le nord et le centre en proie à l’insécurité.


Ainsi, dans un communiqué daté du 16 février, les deux syndicats de magistrats du pays ont appelé « tout juge se sentant en insécurité dans sa juridiction de rallier immédiatement Bamako où une autre localité plus sécurisée ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut