International › APA

Mali : vers une fusion des sociétés minières Randgold et Barrick

Dr Mark Bristow, Directeur exécutif du groupe minier sud-africain Randgold a annoncé que sa société devrait, sur sa demande, fusionner prochainement avec Barrick.« Randgold est demandeur de cette fusion et a discuté avec 7 compagnies minières avant de retenir Barrick pour ce projet », a souligné Dr Mark Bristow au cours d’une conférence de presse, mardi soir à Bamako.

Selon le Directeur exécutif de Randgold, il ne s’agit pas « d’un rachat d’une société par l’autre, ni d’une absorption. Il s’agit tout simplement d’une mise en commun des actions ».

A en croire M. Bristow, au terme des négociations, « une nouvelle société verra le jour et les noms Barrick et Randgold vont disparaître ». Randgold est actif en Afrique où il possède notamment deux mines à Loulou-Gounkoto au Mali et Kibali en République démocratique du Congo.

Pour Mamadou Samaké, Directeur Afrique de l’Ouest de Randgold, « ce changement n’aura aucune incidence sur les emplois de Randgold qui seront préservés, voire consolidés ».


Pour sa part, Dr Mark Bristow a indiqué que cette fusion devrait être adoptée par les actionnaires des deux sociétés dès la semaine prochaine, non sans préciser que la majorité des actionnaires de Randgold sont aussi actionnaires de Barrick.

Au Mali, Randgold contribue en moyenne chaque année pour près de 6 % au Produit intérieur brut et emploie plusieurs milliers de nationaux.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut