International › APA

Maroc/Covid-19 : Le crieur public renaît de ses centres

Par Hicham Alaoui
Micro-émetteur à la main, volontaires et agents de l’autorité publique sillonnent les rues de plusieurs villes marocaines appelant les populations à rester chez elles pour enrayer la propagation de la pandémie du coronavirus.Dans la culture marocaine, l’apparition du crieur ou «berrah», en dialecte marocain, signifie que la situation est grave et que son message doit être pris au sérieux.

Au passé, le crieur, à la charge des autorités ou bénévole, a investi les souks dans les campagnes et les espaces publics dans les villes, pour diffuser l’information à grande échelle.

Cette pratique du crieur public renaît de ses cendres. En effet, dans le cadre des campagnes de sensibilisation menées, depuis quelques jours, pour inciter les citoyens à rester chez eux en vue de limiter la propagation du coronavirus, le crieur public, qui avait disparu avec le développement technologique, a investi l’espace public dans les villes et les souks dans les campagnes.

Itinérant, le personnage annonce son entrée en scène par sa célèbre introduction destinée à attirer l’attention du public sur la suite de la communication: « Il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah, nous n’allez entendre que l’information véhiculant le bien. Le coronavirus est un ennemi qu’il faut combattre par la mise en application des consignes des autorités locales», martelle-il à haute voix, en sillonnant les rues ».

Dans presque toutes les villes, les crieurs publics sont présents sur le terrain, à bord de voitures ou sur des triporteurs, avec pour mission d’expliquer aux parents et aux enfants qu’il ne s’agissait pas de vacances scolaires mais de mesures exceptionnelles pour limiter la propagation du coronavirus.


Ancré dans la culture de la société marocaine, le crieur public est aujourd’hui utilisé par les pouvoirs publics qui comptent sur son efficacité pour sensibiliser la population aux dangers du coronavirus.

A ce jour, 63 cas de contamination par le coronavirus Covid-19 sont recensés au Royaume, dont un ministre. Deux décès ont été enregistrés, alors que deux patients contaminés ont été entièrement rétablis, selon les autorités sanitaires du pays.

Pour freiner la propagation de la pandémie du coronavirus, le Maroc vient de décréter l’état d’urgence sanitaire à partir de demain, vendredi, à 18h00 heure locale (GMT +1), et ce jusqu’à nouvel ordre.

« Il s’agit-là d’une mesure inévitable pour garder la situation sous contrôle », souligne jeudi dans la soirée un communiqué du ministère.

L’état d’urgence sanitaire, précise la même source, ne signifie en aucun cas l’arrêt de l’activité économique mais plutôt le déploiement d’une série de mesures visant à réduire au maximum la circulation des citoyens à travers l’obligation de disposer d’un document officiel délivré par les agents d’autorité afin de pouvoir quitter son domicile.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut