International › APA

Maroc: inauguration à Kénitra d’une nouvelle usine du Groupe PSA

Pas d'image

Le roi Mohammed VI a procédé, jeudi après midi à Kinitra (nord-ouest), à l’inauguration de la nouvelle usine du Groupe PSA, d’une capacité de production annuelle de 100.000 véhicules et moteurs associés, et au lancement des travaux d’extension de ce complexe industriel de dernière génération, dont la capacité de production sera doublée en 2021et qui générera, à terme, 4.000 emplois.« Les infrastructures, l’usine de PSA et les usines de ses sous-traitants ont été réalisées dans les conditions convenues et les délais impartis », quatre années après la signature de la convention stratégique, le 19 juin 2015, entre l’État marocain et le Groupe PSA, a souligné, dans son discours, le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. 

M. Elalamy a affirmé, à cette occasion, que le groupe français PSA a investi 3 milliards de dirhams et prévoit d’investir autant dans ses futurs projets au Maroc, précisant que la nouvelle usine PSA de Kénitra a été conçue pour produire aussi bien des véhicules thermiques qu’électriques, confortant ainsi l’ambition industrielle du Royaume, mais également la volonté affirmée de SM le Roi de faire du Maroc un modèle au niveau du continent en matière du développement durable.

« Les résultats enregistrés grâce à l’implantation de PSA sont substantiels », a poursuivi le ministre, notant à ce propos que les véhicules produits dans l’usine PSA bénéficient d’un taux d’intégration de plus de 60 pc (80 pc à terme), que 27 nouvelles usines de 10 nationalités se sont déjà installées à Kénitra, et que le Centre de R&D qui devait initialement employer 1.500 ingénieurs et techniciens supérieurs emploie aujourdhui 2.300 personnes, dont 85% sont des ingénieurs.    

Les achats par PSA de pièces fabriquées au Maroc ont atteint 700 millions d’euros pour lannée 2018, bien au-dessus des prévisions, a-t-il ajouté, faisant observer que l’objectif du milliard deuros d’achats sera donc réalisé avant 2025.

« L’usine PSA inaugurée aujourdhui bénéficie de la dynamique de développement que connait le Royaume, à la faveur notamment de la ligne à grande vitesse ferroviaire qui permet aujourdhui de libérer les rails entre Kénitra et le port de Tanger Méditerranée, et la réforme de la formation professionnelle qui permettra d’améliorer la compétitivité des écosystèmes industriels », a-t-il encore dit.

Le vice-président exécutif de PSA pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Jean-Christophe Quemard a, de son côté, affirmé que la vision portée par SM le Roi « de développer des écosystèmes économiques performants est dorénavant une réalité pour le Groupe PSA avec toutes ses composantes, à commencer par la plus importante : la formation professionnelle des hommes et des femmes qui feront le futur de lindustrie automobile avec la promesse de carrières riches au sein de cette filière au Maroc ».


M. Quemard a tenu à rappeler que le Maroc est, plus que jamais, « au cœur de la stratégie de croissance du Groupe PSA, qui figure aujourdhui parmi les constructeurs automobiles les plus performants au monde », notant que c’est au Royaume « que notre Groupe a choisi d’implanter son centre de décision régional, de développer un centre de recherche et développement intégré dans le réseau mondial de R&D du Groupe PSA, et aujourdhui une activité industrielle déterminante ».

Cette cérémonie a été marquée par le dévoilement de la nouvelle Peugeot 208, véhicule produit dans l’usine de Kénitra.

Par la suite, SM le Roi a été salué par les représentants d’équipementiers du Groupe PSA qui se sont installés au sein de la plateforme industrielle intégrée « Atlantic Free Zone ».

SM le Roi a, ensuite, visité les différents ateliers de l’usine PSA, avant de prendre une photo-souvenir avec son personnel.

L’écosystème structurant organisé autour de PSA dans le Royaume est une nouvelle réussite accomplie dans lindustrie automobile. Une industrie qui prospère et réalise des succès. Les exportations de ce secteur, qui emploie actuellement un total de 189.600 personnes, ont doublé entre 2013 et 2018, passant de 31,7 milliards de dirhams à 65,1 milliards de dirhams, faisant de l’industrie automobile le 1er secteur exportateur du Royaume pour la 4ème année consécutive.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut