International › APA

Maroc : La grève coûte près de 1,8 million d’euro par jour à la RAM

La grève que subit actuellement la compagnie marocaine d’aviation civile, Royal Air Maroc (RAM) lui coûte près 1,8 million d’euro par jour, soit la conséquence de l’annulation de près de 80 vols en à peine une semaine.Dans son édition à paraitre vendredi, le journal +L’Economiste+ constate que la grève est «devenue insoutenable depuis quelques jours» au sein de la compagnie nationale qui «a été contrainte d’annuler des vols depuis pratiquement une semaine».

Le quotidien économique parle d’un total de 80 vols annulés depuis le 18 juillet, principalement pour des destinations européennes (France, Espagne et Italie notamment). Le journal rappelle que cette situation est la résultante «de profonds désaccords entre le management de la compagnie et la corporation des pilotes de ligne, représentée par l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL)» portant essentiellement sur les revalorisations des salaires des pilotes, l’amélioration des conditions de travail, le réaménagement des plans et des programmes de vols ou encore le nombre de jours de repos mensuel.

La publication rappelle que ce n’est pas le premier bras de fer entre la compagnie et ses pilotes puisqu’en février déjà, une première grève avait paralysé le transporteur aérien national.

«Aujourd’hui, la situation est encore plus compliquée, puisqu’elle risque, faute de compromis, de perdurer durant toute la période estivale, période de pic des voyages.» La RAM « redoute les conséquences en cette période de forte affluence, marquée par le retour des Marocains Résidents à l’Etranger, et les flux de départs pour le pèlerinage à La Mecque.» Quelque 32.000 pèlerins marocains pourraient être affectés par cette situation.


La grève des pilotes coûte énormément à la compagnie sur le plan financier. Le journal avance un montant d’une vingtaine de millions de dirhams de pertes sèches par jour causées par «les annulations de vols, les avions cloués au sol, la gestion des voyages en continuation, le transit, l’hébergement dans les hôtels, la restauration.» En effet, le quotidien assure que la compagnie propose le report ou le remboursement, avec une prise en charge à l’hôtel en cas de vol de nuit, pour les passagers dont les vols sont annulés. Dans ces conditions, la RAM a mis en place une cellule de crise pour « parer au plus urgent, réajuster les plans de vols, rassurer les passagers, procéder à des remboursements ou à des reports et  informer les clients ».

Entre temps, le management s’est remis autour de la table des négociations avec les pilotes pour débloquer la situation. «Une réunion a eu lieu mercredi dernier entre le management de la compagnie et les représentants des pilotes, en présence du PDG de la compagnie, Abdelhamid Addou».

Selon la publication, un arrangement pourrait être trouvé rapidement, ajoutant que que «si la compagnie abdique et accepte la revalorisation des salaires, une telle décision risque de compromettre le plan stratégique de doublement de la flotte ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut