International › APA

Maroc: L’amélioration des conditions de vie des citoyens au cœur de la 3ème phase de l’INDH

La troisième phase de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) 2019-2023 au Maroc sera incontestablement celle de l’amélioration des conditions de vie des citoyens, de la consolidation des valeurs de justice sociale et de la dignité, a affirmé le wali chargé de la coordination de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), Mohamed Dardouri.Présentant les différents axes de cette phase lors d’un atelier organisé ce mardi 20 novembre 2018,  en marge du 8ème Sommet Africités, qui se tient à Marrakech, le Wali a expliqué que cette phase, auquel un budget sera consacré de près de 1,7 milliard d’euros (18 milliards DH), sera articulé autour de deux objectifs. Il s’agit de préserver la dignité et améliorer les conditions de vie et de bâtir l’avenir en s’attaquant directement aux principaux freins au développement humain tout au long des étapes de la vie.

Le premier objectif sera décliné en deux programmes à savoir la réduction des déficits en infrastructures et services sociaux de base et l’accompagnement des personnes en situation précaire, alors que les programmes du deuxième objectif se focalisent sur l’amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes et l’impulsion du capital humain des générations montantes.

Côté gouvernance, le wali a fait savoir que la gouvernance de l’INDH se décline à tous les niveaux et intègre le secteur privé et la société civile, ajouitant que les instances nationales impulsent la stratégie et assurent la convergence de l’action publique, tandis que les instances régionales, provinciales et locales assurent la planification et la mise en œuvre des programmes.

Pour ce qui est de l’encadrement de l’action de l’INDH et de ses partenaires, il est assuré par un programme pluriannuel de développement humain, qui est élaboré par le Comité provincial de Développement humain au terme d’un processus participatif. Il constitue, à ce titre, un cadre de référence et un outil de convergence pour tous les acteurs du développement humain.

Parmi les activités prévues par la 3ème phase de l’INDH, figure la tenue d’un Forum annuel de l’écosystème qui réunira toutes les parties prenantes avec une rotation annuelle de l’organisation entre les régions. Ce Forum s’assigne pour objectifs la revue se la performance et de l’impact, la revue de la prospective et des bonnes pratiques marocaines et internationales et la célébration des success stories.

De même, le Wali a annoncé la prochaine d’un Institut du Développement humain qui sera au service de la prospective et de l’innovation. Cette structure servira de base pour fédérer, sensibiliser et former les décideurs aux enjeux du développement humain et soutenir la recherche et mener des études prospectives.


Pour rappel, les deux précédentes phases de l’INDH, de 2005 à 2018, avaient mobilisé une enveloppe globale de près de 4 milliards euros (43 milliards de DH) dont 2,6 milliards d’euros (28 milliards DH) financés par l’INDH.

Les projets concrétisés dans le cadre de ces deux phases ont permis de réduire le déficit socio-économique dans le cadre des programmes visant la lutte contre la pauvreté en milieu rural. La première phase 2005-2011 comprenait 43 collectivités territoriales. Ce nombre est passé à 702 collectivités territoriales dans la seconde phase.

Il s’agit également de la lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain (264 quartiers dans la première phase puis 532 dans la deuxième phase) et de la lutte contre la précarité: venir en aide aux personnes à besoins spécifiques, aux malades, aux personnes âgées, soutien de la réinsertion socio-économique en plus de la protection de l’enfance et des jeunes.

Aussi, ces projets ont porté sur des programmes de réhabilitation territoriale des zones isolées et difficiles d’accès ayant ciblé 3.300 douars et 22 provinces.

De 2005 à 2017, l’INDH a permis de réaliser 43.000 projets et activités ayant un impact sur la santé, la scolarisation, l’insertion sociale des jeunes, l’intégration économique et l’accompagnement de personnes en situation précaire.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut