International › APA

Maroc : Plusieurs extrémistes neutralisés en une semaine (journal)

Pas d'image

Vingt nouveaux extrémistes ayant des liens avec des groupes terroristes à l’étranger, notamment l’organisation «Daech», viennent d’être mis hors d’état de nuire en une semaine par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), rapporte le quotidien arabophone +Al Ahdath Al Maghribia+ dans son édition du week-end.Ces nouveaux extrémistes projetaient des actes terroristes ciblant des sites sensibles et l’assassinat de personnalités publiques, souligne la publication.

C’est ainsi que deux suspects ont été interpellés mardi dernier, dans la ville de Safi, pour leur liens présumés avec l’organisation terroriste «Daech». Après leur interpellation, les deux extrémistes, précisent les sources du quotidien, ont été transférés à Salé où se trouve le siège du BCIJ pour approfondissement de l’enquête.

Dans le même sillage, d’autres extrémistes ont été arrêtés dans les villes de Rabat et de Casablanca par les éléments de la direction générale de surveillance du territoire (DGST). Ces extrémistes projetaient également des attentats terroristes ciblant le siège du Parlement à Rabat, des nightclubs, les sièges de la place d’armes des forces auxiliaires à Salé et à El Jadida, le festival Mawazine et d’autres sites de la police. La prison de Salé était aussi sur leur agenda, afin de libérer les prisonniers islamistes écroués dans des affaires de terrorisme.


Les mêmes sources ont précisé que ces extrémistes envisageaient des attaques contre des agents d’autorité et de la police en vue de les liquider et de procurer leurs armes, qu’ils utiliseraient pour cibler des touristes étrangers et nationaux et des brigades des forces de sécurité.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ajoutent les sources du journal, ces extrémistes avaient également des plans de fabrication des bombes artisanales pour commettre des attentats terroristes à l’intérieur du pays.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut