International › APA

Maroc-UNESCO : Plan d’action sur le droit d’accès à l’information

Le Maroc et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) ont signé, ce lundi à Rabat, un plan d’action de coopération relatif au droit d’accès à l’information.Signé par le ministre délégué chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader, et la directrice du bureau de l’UNESCO à Rabat, Golda El Khoury, ce plan d’action comprend notamment la mise en place d’un guide descriptif des différentes manières de la loi relative au droit d’accès à l’information, le lancement de sessions de formation à distance au profit des personnes chargées de fournir l’information, la mise en place d’un programme visant à former les formateurs dans ledit domaine à l’échelle centrale et locale, outre l’élaboration des bases et supports de communication pour assurer la généralisation du droit d’accès à l’information.

Selon le ministre marocain, cet accord s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord de coopération conclu avec la directrice de l’UNESCO dans le domaine de l’accompagnement technique et du partage de l’expérience de l’UNESCO en matière de la mise en oeuvre du droit d’accès à l’information.

Il a en outre indiqué que le Maroc dispose aujourd’hui d’un texte de loi élaboré en partenariat entre le gouvernement, la société civile et les organisations professionnelles et qui entrera en vigueur en mars prochain. « Nous sommes donc entrain de former les fonctionnaires qui seront en charge de la mise en oeuvre du droit d’accès à l’information », a-t-il expliqué.


Pour sa part, Mme El Khoury s’est déclarée « honorée » de la signature de ce plan d’action, ayant pour objectif de mettre en oeuvre le droit relatif à l’accès à l’information, relevant à ce égard qu’il s’agit d’un droit fondamental et très important pour toute personne, tout pays et aussi pour l’UNESCO.

Elle a également fait savoir que l’objectif du plan d’action est de permettre à tous les citoyens du Maroc d’accéder à une information « complète et transparente », leur permettant de s’informer sur ce qui se passe dans leur pays afin de prendre des décisions sur la base des données réelles ainsi que pour contribuer au processus démocratique au Royaume.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut