International › APA

Mauritanie : la télévision d’Etat montre des étrangers coupables de vandalismes

Pas d'image

La télévision d’Etat mauritanienne a montré, la nuit dernière, des ressortissants de pays voisins avouant avoir été manipulés par des Mauritaniens pour participer aux actes de vandalisme qu’ont connus les villes de Nouakchott et Nouadhibou après l’élection présidentielle de samedi.Ces personnes ont demandé pardon au peuple mauritanien qui, selon eux, est hautement hospitalier envers eux.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères mauritaniens avaient déclaré qu’une centaine d’étrangers ont été arrêtés en flagrant délit de vandalisme.

Le chef de la diplomatie mauritanienne avait fait sa déclaration au sortir d’une rencontre avec les ambassadeurs du Sénégal, du Mali et de la Gambie.

Par ailleurs, les candidats malheureux à la présidentielle Birama Dah Abeid, Sidi Mohamed Boubacar Boussalev, Kane Hamidou Baba et Mohamed Sidi Maouloud ont reporté, pour la seconde fois, la manifestation qu’ils prévoyaient d’organiser ce jeudi pour protester contre les résultats annoncés par la Commission électorale nationale et indépendante (Céni).


Ils accusent cette dernière de falsification en faveur du candidat du régime, Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed Ghazouany, proclamé vainqueur dés le premier tour avec 52,01 % des suffrages.

Les 4 candidats de l’opposition ont également réclamé la libération de leurs partisans arrêtés dont Samba Thiam, président des Forces de libération des Africains de Mauritanie (FLAM), un mouvement non reconnu.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut