International › APA

Mauritanie : le ministre de l’Economie revient à la Banque centrale comme gouverneur

Le président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a nommé, mardi, Cheikh El Kebir Moulaye Taher comme gouverneur de la Banque centrale de Mauritanie, rapporte l’agence de presse officielle AMI.Ministre de l’Economie et de l’Industrie depuis le 2 août 2019, Cheikh El Kebir Moulay Taher cède son poste à Abdel Aziz Ould Dahi qu’il vient remplacer à la tête de la BCM.

M. Dahi aurait passé la totalité du mandat légal comme gouverneur de la Banque centrale de Mauritanie (BCM).

Le nouveau patron de la BCM, 56 ans, n’est pas un novice à cette institution au sein de laquelle il a escaladé les échelons pendant de longues années.

Ainsi, il y fut successivement chef de service des études et visas, directeur adjoint des études économiques, directeur chargé de la balance des paiements et de la dette, conseiller chargé de mission du gouverneur et directeur général des marchés et de la gestion de la liquidité.

Il devait par la suite émigrer vers le Secrétariat d’Etat auprès du premier ministre chargé des nouvelles technologies, département fraichement créé, où il a occupé les postes de directeur de la programmation et de la coopération, de coordonnateur du Projet Centre de Formation et d’Echange à Distance (CFED, IDA, Banque Mondiale) et de directeur des Projets Microsoft.

Affable mais ferme, technocrate loin des tiraillements politiques, M. Taher a également expérimenté la direction générale des Caisses populaires d’épargne et de crédit.


Il a en outre été désigné cumulativement dans de prestigieuses fonctions internationales comme celles de directeur exécutif (conseil d’administration du Fond Monétaire Arabe – FMA), de gouverneur suppléant à la Banque Islamique de Développement (BID), de gouverneur suppléant pour la Mauritanie au Groupe de la BAD et de président de la Communauté SWIFT Mauritanie, Swift Chairperson.

Mais la première réelle montée en puissance de l’homme est intervenue en 2007 lorsqu’il a été nommé ministre de l’Emploi, de l’Insertion et de la Formation professionnelle, poste qu’il a occupé jusqu’en 2008, date du putsch mené par l’ex président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Incontournable dans le domaine de la finance, M. Taher revient en 2014 à son institution mère mais comme gouverneur adjoint et y restera jusqu’à son rappel au ministère de l’Economie et de l’Industrie il y a quelques mois.

Le destin de l’homme est apparemment lié à la BCM.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut