International › APA

Mauritanie : une centrale syndicale qualifie de « déplorable » la situation des travailleurs

Pas d'image

La Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM) a tiré la sonnette d’alarme au sujet d’une « situation déplorable » des travailleurs dans le pays.
Elle a fait état, dans un communiqué, de grèves ou préavis de grève et de sit-in de protestation, depuis quelques jours, dans un grand nombre de domaines allant des mines jusqu’à l’enseignement en passant par les dockers et les télécommunications.

Une telle situation résulte de « l’absence de mécanismes de négociations sociales au niveau des institutions », a estimé la CGTM dans son communiqué rendu public mercredi à Nouakchott.

Elle a expliqué que cette absence de mécanismes est le résultat de celle des délégués du personnel chez la majorité des employeurs depuis que la direction du travail avait décidé, il y a 5 ans, le gel des élections pour le choix des délégués des travailleurs.

Le communiqué a également imputé la responsabilité à « l’échec des politiques des autorités publiques à l’endroit des revendications des travailleurs et aux décisions unilatérales prises par le gouvernement sans concertation avec les travailleurs concernés ni les organisations qui les représentent ».


Et de considérer que « toute solution destinée à résoudre les problèmes posés sans associer les travailleurs et les organisations qui les représentent effectivement n’a aucune chance d’aboutir et ne contribuera en rien à la stabilité et à la paix sociale dans le pays ».

Face à ce diagnostic, la CGTM a appelé le gouvernement mauritanien à prendre des mesures immédiates pour lever l’interdiction de l’élection des délégués des travailleurs et permettre à ceux-ci de choisir librement leurs représentants conformément à la loi.

Elle a aussi invité les sociétés à ouvrir des négociations avec les représentants des travailleurs pour satisfaire leurs doléances légitimes.

La centrale syndicale a enfin appelé tous les travailleurs du pays à serrer leurs rangs, à se préparer à faire face à tous les défis qui se dressent devant eux et à poursuivre leur lutte pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut