International › APA

Menu diversifié à la Une des journaux ivoiriens

Les journaux quotidiens ivoiriens parus, lundi, sur l’ensemble du territoire national offrent un menu diversifié allant des faits de société à la politique en passant par l’environnement avec les inondations causées par la crue du fleuve Bandama dans plusieurs villes du Centre-Ouest du pays.« Lutte contre l’orpaillage clandestin : une brigade de répression bientôt créée », informe en manchette Fraternité Matin, le journal pro-gouvernemental.

Poursuivant sur tout autre sujet, ce journal écrit qu’invitée de l’émission « Les salons de Radio Côte d’Ivoire », la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia camara a réitéré que les frais annexes dans les établissements scolaires « sont décidés par les parents » d’élèves.

En prélude à la rentrée scolaire 2018-2019, le gouvernement a construit 37 collèges et 4681 classes au primaire, poursuit Mme Kandia Camara en couverture de Le Jour Plus.

 Ce journal ouvre ensuite ses colonnes au secrétaire d’Etat au civisme qui dans une interview exclusive se prononce sur les rapports Ouattara-Bédié et les appels au boycott des élections locales lancées par des partis de l’opposition avant d’inviter les citoyens au respect des lois.

« Quels que soient les moyens si les mentalités n’ont pas changé, c’est construire sur du sable », a-t-il fait remarquer.

En page politique, les journaux ivoiriens reviennent sur plusieurs pics lancés le week-end par des opposants en direction du président Alassane Ouattara.


CEI (Commission électorale indépendante), parti unifié, mairie du Plateau : Akossi Bendjo (ndlr : l’ex-maire de la commune du Plateau, destitué par le gouvernement) « crucifie » Ouattara, écrit à ce propos LG Infos, lorsque dans L’Inter, Affoussy Bamba (ndlr : ex-ministre de la communication et proche  de Guillaume Soro) « clash » à son tour le président ivoirien sur les questions de la présidentielle 2020 et de la reforme de la CEI.        

Pour sa part, Abou Drahamane Sangaré (FPI) explique dans les colonnes de Le Quotidien d’Abidjan « ce que nous allons faire à Ouattara » relativement à la situation sociopolitique « explosive » du pays.

Toujours en page politique, Le Mandat renseigne que le parti unifié Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) investit « son commando » pour les municipales et régionales aujourd’hui, là où concernant le Bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) également prévue ce lundi à Daoukro, L’Intelligent d’Abidjan révèle qu’Adjoumani (ndlr : président du mouvement Sur les traces d’Houphouët-Boigny) s’invite à cette réunion décisive de son parti. Le vice-président Duncan, le ministre Achi et 500 chefs baoulé à Daoukro, hier, relève ensuite le confrère.

La presse nationale s’intéresse également aux dégâts collatéraux causés par la crue du fleuve Bandama. A ce sujet, LG Infos parle de 3500 sinistrés dans la région de la Marahoué, dans le Centre-Ouest ivoirien.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut