International › APA

Métro d’Abidjan : le financement « couvert et bouclé » (ministre)

La signature des conventions de financement a eu lieu ce lundi 19 décembre 2022 à Abidjan, d’une part entre le trésor français et la République de Côte d’Ivoire, et d’autre part entre un pool bancaire et l’Etat ivoirien.« Avec cette contribution financière, le financement du projet de construction de la ligne 1 du Métro d’Abidjan est désormais couvert et totalement bouclé », a déclaré le ministre ivoirien de l’Economie et des finances, M. Adama Coulibaly.

La séance a enregistré également la signature de l’avenant 2 de la convention de concession qui marque l’entrée en vigueur de la convention et des démarrages effectifs des travaux après les phases préparatoires portant essentiellement sur la libération des emprises du projet.

M. Adama Coulibaly a salué le ministre français de l’Economie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire, pour son « implication personnelle dans l’aboutissement de ce processus ».

« J’ai noté très récemment vos efforts supplémentaires pour augmenter la contribution de la France afin de couvrir la hausse du coût du projet lié à la révision des prix », a ajouté le ministre ivoirien de l’Economie et des finances.

Ce projet va doter la ville d’Abidjan d’un système de transport collectif ambitieux. La ligne 1 reliera les communes du Nord de la capitale économique ivoirienne aux quartiers économiques et à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny. 

Il devrait contribuer à améliorer la mobilité et la fluidité du trafic urbain dans le District d’Abidjan en assurant le déplacement quotidien de plus de 50.000 passagers avec le passage d’un train toutes les deux minutes, transportant plus de 21.000 passagers par heure entre Anyama et Port-Bouët, dans les deux sens.

Cette signature de prêt consolide par ailleurs la place de la France comme premier bailleur bilatéral de la Côte d’Ivoire. Le projet met l’accent sur les technologies, l’éducation, la formation et l’emploi, ainsi que la sécurité.


 La sécurité, dira-t-il, est financée non seulement dans le cadre du contrat de désendettement et de développement d’un montant global de 2,9 milliards d’euros, mais aussi par le biais d’autres instruments dont les prêts souverains à hauteur de 1,5 milliard d’euros.  

Le volume des financements actifs comprenant ceux du Métro d’Abidjan et la subvention du Contrat de désendettement (C2D) s’élèvent à 4,2 milliards d’euros, soit 2.596 milliards de Fcfa, a relevé le ministre ivoirien de l’Economie et des finances, Adama Coulibaly. 

M. Bruno Le Maire a salué cette « étape décisive pour la réalisation du Métro d’Abidjan », avouant entendre « des critiques », mais il sait que « sont critiqués ceux qui font quelque chose ». Pour lui, « l’immense succès » de cette infrastructure devra montrer que le gouvernement est au service de la population.

Il a soutenu l’intérêt de ce métro par le fait que les grandes agglomérations dans le monde à l’instar d’Abidjan sont « invivables parce que trop de personnes circulent et il y a trop de congestions » notamment sur les principales artères pour se rendre d’un point à un autre. 

Le projet de la ligne 1 du Métro d’Abidjan a fait l’objet d’une convention de concession entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la Société des Transports Abidjanais sur Rail (STAR). Il vise à Améliorer la mobilité, la fluidité du trafic urbain et la qualité de vie par le développement des transports en commun.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut