International › APA

Mondial 2018 : les Lions en Russie pour faire mieux que 2002

Les Lions du Sénégal s’invitent, pour la seconde fois, à la grand-messe du football mondial après la fantastique aventure de 2002 que l’actuelle génération, tout en la saluant, ambitionne de dépasser.En attendant, les Sénégalais gardent encore fraiche dans leur mémoire la performance de haute volée d’El Hadj Diouf et de ses coéquipiers en Corée du Sud et au Japon. En match inaugural, les poulains de feu Bruno Metsu avaient battu 1-0 la France, championne du monde  en titre, avant de se lancer dans un brillant parcours qui ne prit fin quand, les armes à la main, ils baissèrent pavillon face à la Turquie en quarts de finale (1-0, après prolongations).

Seize ans après, les souvenirs sont toujours vivaces, créant une immense attente chez les supporters. En Russie, le Sénégal logé dans la poule H aura d’abord affaire à la Pologne.

Les Polonais ont déjà à leur actif deux médailles de bronze (1974 et 1982) en 7 participations au Mondial. Mais ce pays de l’Europe de l’Est ne s’est plus qualifié pour le second tour depuis l’édition de 1986. La Pologne revient aux premiers plans car elle n’avait plus pris part à la Coupe du monde depuis 2006.

Attaquant doté d’un sens du but rarissime, Robert Lewandowski (52 buts en 93 sélections) est le fer de lance de cette équipe. A côté du joueur du Bayern Munich, le virevoltant ailier Kamil Grosicki et le colosse milieu axial Grzegorz Krychowiak sont des joueurs intéressants. La Pologne doit cependant composer avec un absent de taille : Kamil Glik, sociétaire de l’AS Monaco en Ligue 1 française. Homme de base de la sélection, le défenseur central a déclaré forfait à cause d’une blessure à l’épaule. Un véritable coup dur.

Le Japon est le deuxième adversaire du Sénégal. Depuis sa première qualification en 1998, le pays du Soleil levant n’a manqué aucune édition de Coupe du monde. En cinq participations, les Nippons ont atteint les huitièmes de finale à deux reprises (2002 et 2010). Au précédent Mondial (2014), ils n’ont pas connu pareille réussite car étant éliminés dès le premier tour.

De nombreux analystes considèrent le Japon comme l’équipe la plus faible du groupe. Akira Nishino (63 ans), l’entraîneur qui a récemment pris les rênes des Samouraïs bleus après le limogeage inopiné du Franco-bosnien Vahid Halilhodzic, ne compte pas leur donner raison.

Dans sa mission, il peut compter en défense sur l’énergie d’Hiroki Sakai (Olympique de Marseille) et l’expérience du capitaine Maya Yoshida (Southampton). Au milieu, la vista de la star Shinji Kagawa, milieu offensif du Borussia Dortmund, vaudra son pesant d’or. Sur le front de l’attaque, Shinji Okazaki (Leicester) va mener la vie dure aux défenses adverses grâce à son esprit guerrier.

Avant de clore le chapitre du premier tour, le Sénégal passera au testeur de la Colombie. En cinq apparitions au Mondial, « Los Cafeteros » n’ont franchi la phase de groupes que deux fois (huitièmes de finale en 1990 et quarts de finale en 2014). La Colombie est coachée par Jose Pekerman. Agé de 68 ans, le technicien argentin a remporté avec son pays, à trois reprises, le Championnat du monde Juniors en 1995, 1997 et 2001.

L’élégant meneur de jeu James Rodriguez (Bayern Munich) et Radamel Falcao (AS Monaco), un attaquant redoutable d’efficacité, porteront certainement cette équipe. Blessé à la veille du Mondial 2014, Falcao surnommé « El tigre », jouera cette compétition pour la première fois. Une raison de plus pour se sublimer vu qu’il est au crépuscule de sa carrière. Tout le contraire du talentueux Davinson Sanchez (Tottenham) qui sera l’un des patrons de la défense.

Le Sénégal, avec 3 nuls et 1 défaite lors de ses matchs de préparation, n’inspire pas encore confiance. Mais la vérité d’un tournoi ne se mesure pas forcément aux résultats qui le précèdent. Sadio Mané, auteur d’une saison titanesque avec Liverpool sera très attendu pour dynamiter les défenses. Du talent, d’autres Lions en ont aussi à l’instar de Keita Diao Balde, Mbaye Niang ou encore Ismaïla Sarr qui peuvent se montrer à leur avantage.


Dans la charnière centrale, le duo Kara-Koulibaly, s’il n’est certes pas une assurance tous risques, est difficilement ébranlable. A l’entraîneur Aliou Cissé, capitaine des Lions de 2002, de trouver la formule magique pour faire rêver tout un peuple voire un continent.

La liste du Sénégal :

Gardiens (3) : Abdoulaye Diallo (Rennes, France) ; Khadim Ndiaye (Horoya AC, Guinée) ; Alfred Gomis (Spal 2013, Italie).

Défenseurs (6) : Kalidou Koulibaly (Naples, Italie) ; Lamine Gassama (Alanyaspor, Turquie) ; Kara Mbodj (RSC Anderlecht, Belgique) ; Youssouf Sabaly (Bordeaux, France) ; Saliou Ciss (Valenciennes, France) ; Moussa Wagué (Kas Eupen, Belgique).

Milieux (6) : Pape Alioune Ndiaye (Stoke City, Angleterre) ; Cheikh Tidiane Ndoye (Birmingham City, Angleterre) ; Cheikhou Kouyaté (West Ham, Angleterre) ; Idrissa Gana Guèye (Everton, Angleterre) ; Salif Sané (Hanovre 96, Allemagne) ; Alfred Ndiaye (Wolverhampton, Angleterre).

Attaquants (8) : Keita Diao Balde (Monaco, France) ; Ismaila Sarr (Rennes, France) ; Moussa Sow (Bursaspor Kulubu, Turquie) ; Moussa Konaté (Amiens, France) ; Sadio Mané (Liverpool, Angleterre) ; Diafra Sakho (Rennes, France) ; Mbaye Hamady Niang (Torino, Italie) ; Mame Biram Diouf (Stoke City, Angleterre).

Entraîneur : Aliou Cissé (Sénégal).

Le calendrier en heure GMT : 19 juin à 12h : Pologne / Sénégal (Spartak Moscou), 24 juin à 15h : Japon / Sénégal (Ekaterinbourg), 28 juin à 14h : Sénégal / Colombie (Samara).


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut