InternationalAPA




Municipales: Zasso dit « En global » s’affiche pour la campagne avec le Rhdp

Patrick Zasso dit « En global », un leader de jeunesse proche de la « galaxie patriotique », un mouvement…

Patrick Zasso dit « En global », un leader de jeunesse proche de la « galaxie patriotique », un mouvement de soutien à l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, s’est affiché ce weekd-end auprès de candidats du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir, lors de la campagne pour les municipales.« Je suis venu pour vous soutenir (M. le ministre Siandou Fofana), hier (vendredi), j’étais avec le ministre Hamed Bakayoko, et tout à l’heure avec Fabrice Sawegnon au Plateau, aujourd’hui, je suis avec vous », a dit M. Zasso, au lancement de la campagne du Rhdp, à Port-Bouet, dans le Sud d’Abidjan.

Le ministre du Tourisme et des loisirs, Siandou Fofana, un cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), conduit la tête de liste du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir à Port-Bouet. Et ce, dans un contexte de rupture en le Pdci et le Rhdp.

« Je sais que vous êtes un homme capable d’apporter quelque chose à la commune de Port-Bouet », car cette cité balnéaire a « besoin d’homme compétent qui peut changer les conditions de vie de nos populations », a-t-il lancé. 

Selon lui, «  il y a trop de quartiers précaires à Port-Bouet, et ce n’est pas normal ». Il faut des personnalités chevronnées vu que plusieurs communes ivoiriennes à l’instar de cette cité ont connu « beaucoup de retards, de pauvretés et de misères », ce qui agit sur la vie de la jeunesse et des femmes.

Dans un discours devant des milliers de personnes, M. Siandou Fofana a promis des investissements importants pendant la période de campagne, annonçant dès jeudi l’électrification des secteurs sans courant et des équipements à l’hôpital général de Port-Bouet.

M. Zasso qui était proche du Rassemblement des républicains (Rdr), le parti dont est issu le président Alassane Ouattara, avait rejoint La majorité présidentielle (Lmp), un regroupement de partis alors favorables à M. Gbagbo, avant le second tour de la présidentielle de 2010.