International › APA

Nécrologie et politique au menu de la presse sénégalaise

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA se penchent principalement sur la disparition, lundi soir, de l’industriel sénégalais, Ameth Amar, et sur le devenir du Parti socialiste (PS, membre de la majorité présidentielle) après le décès de son secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng.« Disparition d’Ameth Amar, PDG de NMA Sanders : le Sénégal perd un grand mécène », titre La Tribune, là où Le Quotidien demeure convaincu que « le Sénégal perd un capitaine » d’industrie.

« Une belle âme s’en est allée », pleure L’AS. Selon Le Quotidien, feu Ameth Amar « avait repris et relancé les Moulins Sentenac et préparait d’autres investissements ».

Ameth Amar est décédé à Paris des suites d’un malaise, une semaine après le rappel à Dieu d’Ousmane Tanor Dieng, le SG du PS.

Invité par Vox Populi à s’exprimer sur ce dernier, le porte-parole du PS Abdoulaye Wilane parle de « Tanor et l’après-Tanor ». Selon le député socialiste, « il est parti comme il a vécu : digne et discret, discipliné et doux ».

Demandant plus de respect pour le défunt dont on observe actuellement le « deuil », Abdoulaye Wilane appelle les socialistes à faire bloc «autour du Secrétariat exécutif qui est présidé par Mme Aminata Mbengue Ndiaye en tant que Secrétaire générale adjointe du parti ».

Toutefois, d’après Walf Quotidien, « ça sent la révolte » au sein de l’ex parti au pouvoir (1960-2000). Et à en croire le journal, Serigne Mbaye Thiam et Aminata Mbengue Ndiaye sont « dans le viseur des +rebelles+ ».


Cette situation fait prédire à Sud Quotidien «l’après Tanor de tous les dangers », consécutif à un leadership « contesté » à la tête du parti et l’ère des dirigeants « sans mandat électif ». Mais ; selon l’analyste politique Momar Diongue, « le comité central doit choisir son intérimaire et le congrès convoqué pour élire le SG ».

Pendant qu’on s’occupe de la succession de Tanor au PS, Le Soleil informe que « le HCCT pleure son président » et a ouvert un livre de condoléances.

En football, le quotidien sportif Record voit un « Sadio en route libre » pour le titre de Ballon d’Or africain 2019 après une saison pleine avec son club anglais Liverpool et une prestation honorable à la CAN 2019 où sa sélection a terminé vice-championne d’Afrique.

Le journal renseigne en même temps que la star sénégalaise était en visite hier lundi à l’Université publique de Dakar. Et « le campus (s’est) montré fier de son Nianthio » ou de son Lion, même si la visite s’est terminée en queue de poisson à cause des jets de pierres de la part de certains étudiants qui ont  blessé des journalistes.

Stades s’interroge, pour sa part, sur ce qui manque aux Lions pour gagner la CAN après une 15e participation sans sacre. Le journal spécialisé propose l’avis de plusieurs experts sur la question.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut