International › APA

Neuf projets adoptés par l’Assemblée du Conseil Supérieur de la Fondation Mohammed VI

L’Assemblée du Conseil Supérieur de la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains a adopté, dimanche soir à Fès, lors de sa 2ème session ordinaire tenue les 3 et 4 novembre 2018, neuf projets à exécuter au cours de l’année 2019 dont notamment la formation des imams subsahariens, a constaté APA.Le premier projet adopté par les Oulémas et Halimates de la Fondation Mohammed VI est relatif à la formation des imams au niveau des sections locales. Discutée et débattue au niveau de la commission des études de la charia (jurisprudence islamique), elle vise, d’après le président du conseil local des Oulémas de Fès, Hassane Azouzi, chargé de la lecture du rapport final des travaux « à accompagner les imams, membres de la fondation dans la consolidation des constances religieuses partagées par les pays africains ».

Selon M. Azouzi, ce programme de formation prendra en compte, les particularités culturelles et spirituelles de chaque pays afin de garder « l’équilibre » au sein de la fondation et lutter ainsi efficacement contre l’extrémisme.

Le deuxième projet a trait à l’enseignement religieux traditionnel au niveau des sections afin de permettre à ces dernières de s’inspirer de l’enseignement traditionnel marocain caractérisé par un enseignement du Coran et des Hadiths du prophète (PSL) basé sur les textes de référence.

Il permettra ainsi aux Oulémas subsahariens d’acquérir des connaissances et des compétences conformes aux idéaux de paix, de solidarité et de partage que prônent la fondation Mohammed VI.

Le troisième projet concerne un programme d’alphabétisation au niveau des sections. Il vise à réaliser plusieurs outils pédagogiques afin de construire une méthodologie africaine d’alphabétisation basée essentiellement sur les réalités socio-culturelles de chaque pays.

Il est également prévu la publication d’une revue périodique semestrielle dénommée « Revue des Oulémas africains » qui sera composée de plusieurs rubriques. Elle devrait permettre, selon Hassane Azouzi, d’unifier les efforts des Oulémas africains, de faire connaître les valeurs nobles de tolérance de l’Islam et d’identifier en même temps les courants dangereux et fanatiques.

Les Oulémas et Halimates ont aussi exprimé la nécessité de mettre en place un site web dédié aux activités de la Fondation. Il devrait constituer une plateforme d’interaction et de communication entre les différents membres des sections locales ainsi que pour les autres Oulémas présents au Maroc. Ce site devrait voir le jour au début de l’année 2019.


Un autre projet adopté par les dignitaires religieux concerne l’organisation d’une compétition de récitation coranique annuelle qui sera organisée par la fondation. Ce projet compte œuvrer en faveur de l’apprentissage, de la récitation et surtout de la maîtrise de la diction du Coran. Toutes les sections organiseront des compétitions locales et sortirons deux lauréats qui vont se mesurer à leurs camarades issus des autres sections lors des éliminatoires prévues au mois de ramadan au Maroc. Trois prix seront décernés aux futurs vainqueurs.

Le septième projet retenu porte sur l’organisation d’une activité annuelle de soutien aux femmes africaines Halimates afin de leur redonner la place importante qu’elles occupaient dans la société.

« L’organisation d’un forum international au profit de la femme Halimate africaine est un encouragement pour les bénéficiaires et constitue en même temps un moyen de lutter contre les rumeurs et les préjugés qui visent cette femme et mettent en cause sa capacité à encadrer ses semblables et d’occuper des postes de responsabilités », a commenté le président du conseil local des Oulémas de Fès.

Comme huitième projet, les membres de la fondation de sa Majesté, le roi Mohammed VI, se sont donné comme objectif de faire renaître le patrimoine islamique africain en s’intéressant notamment aux Oulémas et Halimates qui ont participé à la civilisation islamique africaine. Un soutien particulier sera accordé, dans le cadre de ce projet aux ouvrages écrits, aux manuscrits ainsi qu’aux monuments historiques, symboles de la diversité culturelle africaine.

Le neuvième et dernier projet porte sur la distribution du Moshaf Mohhamdi (Coran écrit en warch) ainsi que sa traduction dans plusieurs langues africaines pour permettre aux musulmans de mieux comprendre le message du livre sacré.

A côté de ces neuf propositions de projets « toutes adoptées par l’Assemblée Supérieure de la fondation », il a été ajouté la mise en place d’un règlement intérieur de la fondation qui devrait fixer les instances constitutives de la fondation, son organigramme, son mode de financement et son administration.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut