International › APA

Norbert Zongo se paie la une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè parus ce vendredi commentent largement la commémoration du 20e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses compagnons d’infortune.«20e  anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : pas répit dans la quête de justice», titre le quotidien public Sidwaya informant que le Collectif des organisations démocratiques de masse et des partis politiques (CODMPP) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère (CCVC) ont battu le pavé, hier jeudi à Ouagadougou, pour réclamer vérité et justice dans l’affaire Norbert Zongo.

De son côté, le quotidien privé Le Pays affiche : «Assassinat de Norbert Zongo : vingt ans après, on marche toujours contre l’impunité», là où Le Quotidien mentionne : «Le Collectif toujours déterminé comme en 1998 pour la manifestation de la vérité».

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, parle de «retour émouvant au cimetière de Gounghin», 20 ans après l’assassinat de Norbert Zongo.

Le même journal évoque la marche-meeting du Collectif et reprend ces propos du porte-parole du CODMPP, Chrysogone Zougmoré : «la lutte prendra fin dans la tombe».

Aujourd’hui au Faso, autre journal privé, cite aussi M. Zougmoré qui dit : «Nous n’aurons de répit que lorsque tous les commanditaires et exécutants du crime de Sapouy (lieu où Norbert Zongo et ses compagnons ont été assassinés, Ndlr) seront en prison».


Evoquant une autre activité de la commémoration du 20e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo, Le Pays informe que «La salle Henry Sebgo (pseudonyme du journaliste assassiné) a été inaugurée».

A ce propos, L’Observateur Paalga fait observer que c’est le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Newton Ahmed Barry qui a coupé le ruban symbolique, marquant l’inauguration du bâtiment R+2.

Selon le confrère, ce bâtiment est une initiative du Centre national de presse Norbert Zongo (CNP/NZ), en vue de perpétuer la mémoire du défunt journaliste.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut