International › APA

«Nous serons très fermes à l’endroit de ceux qui construisent sur les voies publiques », avertit Alassane Ouattara

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara a annoncé la fermeté du gouvernement face aux constructions anarchiques et sur les voies publiques au terme d’une visite sur des lieux impactés par les récentes pluies diluviennes qui ont fait 20 morts. `« Nous serons très fermes à l’endroit de ceux qui construisent sur les voies publiques. Le faite que les constructions anarchiques se trouvent un peu partout (…) cela est une  des causes principales », s’est indigné le chef de l’Etat ivoirien après une visite à Cocody.

Alassane Ouattara a réitéré son appel à plus de civisme des populations. «Je voudrais en appeler aux uns et aux autres et dire que nous devons être disciplinés, faire preuve de civisme », a exhorté M. Ouattara pour qui « on ne peut pas continuer de subir  les situations de ce genre ».

Par ailleurs, M. Ouattara, « offusqué et meurtri », a rappelé son engagement quant à l’application des mesures internationales relatives à la protection de l’environnement.

« Nous sommes très attachés aux décisions de la COP 21 à Paris  et aux initiatives du président Macron (Français) quant  à faire en sorte  que nous puissions réduire le niveau d’élévation de la température dans le monde  .., la communauté internationale est totalement  engagée, nous devons convaincre ceux qui ne croient pas », a souligné le président rentré mercredi de Paris à la suite des dégâts et pertes en vies humaines du fait des pluies.


Les pluies diluviennes qui se sont abattues dans la nuit du 18 au 19 ont fait 20 morts dont 18 à Abidjan et 2 à l’intérieur du pays ainsi que de nombreux dégâts matériels.

Un Conseil National de sécurité extraordinaire présidé par Alassane Ouattara a décidé de dégager la somme de 2 milliards FCFA pour les questions urgentes entre autres le curage des caniveaux, des dons aux victimes, le déploiement des forces de défense et de sécurité.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut