International › APA

Ouattara, Bédié et Soro se partagent la Une des journaux ivoiriens

Pas d'image

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié à la coalition au pouvoir) Henri Konan Bédié ainsi que l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro se partagent la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, lundi, sur l’ensemble du territoire national.« 21è sommet de l’UEMOA/Ouattara : ce que sera l’Eco, la monnaie unique », affiche Fraternité Matin. Le chef de l’Etat, président en exercice de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, lors d’une conférence de presse, a aussi évoqué la lutte contre le terrorisme et la paix dans l’Union, ajoute le journal gouvernemental.

« Le défi majeur demeure la convergence de notre économie », a fait remarquer le président ivoirien lors de ce 21è sommet de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de l’UEMOA à Abidjan, selon L’Essor Ivoirien, là où Notre Voie écrit que Ouattara est « en guerre contre le Nigeria » au sujet de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Poursuivant en page politique cette fois-ci, Notre Voie pense que les probables candidatures de Ouattara, Gbabgo et Bédié pour la présidentielle de 2020 « divisent déjà » le Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

De son côté, faisant des révélations sur les rapports en cours entre Bédié et Ouattara, L’Inter croit savoir ce que le chef de l’Etat dit de son ex-allié du PDCI-RDA.


Ce qui fait dire à Soir Info que de « graves confidences » de Ouattara sur Bédié livrées. Voici ce que redoute le chef de l’Etat, fait ensuite observer le confrère, quand au même moment Le Nouveau Réveil parle d’un Ouattara « coincé » face au choix de sa succession.

« Guillaume Soro rentre au pays pour lancer un grand appel (…) Il le fera dans un grand espace qui va refuser du monde (…) Le Pouvoir saura qu’il n’a pas perdu son charisme ni son leadership », déclare pour sa part Daouda Coulibaly, le président de la Jeunesse Kigbafori Soro dans les colonnes de Générations Nouvelles.                                                              

Peine perdue, Soro est déjà « dans les cordes », quatre mois seulement après son « divorce » d’avec le RHDP, contre-attaque Le Patriote. « Tous les chefs d’Etat africains refusent de le recevoir (…) Laurent Gbagbo l’ignore (…) Bédié le roule dans la farine (…), Moustapha Chafi, son dernier recours », enfonce ce quotidien proche du pouvoir.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut