International › AFP

Ouganda: affrontements entre policiers et partisans du chanteur Bobi Wine

Des affrontements ont opposé mardi à Kampala des policiers à des partisans du chanteur et député d’opposition ougandais Bobi Wine, arrêté la veille.

Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et tiré des balles en caoutchouc contre des dizaines de manifestants, dans plusieurs banlieues de Kampala, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Des affrontements opposent la police à des jeunes qui jettent des pierres, des blessés ont été conduits à l’hôpital », a témoigné auprès de l’AFP Praise Turyebwa, une responsable locale de la Croix-Rouge ougandaise.

La police a fait état dans un communiqué d' »incidents mineurs », assurant que la situation était sous contrôle.

Les voitures roulaient au pas autour de la capitale, en raison de barrages incendiés au milieu des rues, selon des images retransmises par des télévisions locales.


Bobi Wine avait été interpellé lundi matin tandis qu’il se rendait à une convocation de la police, 48 heures à peine après la levée samedi d’une assignation à résidence de cinq jours.

Il a été inculpé pour ne pas avoir déclaré une manifestation en 2018 et placé en détention jusqu’à jeudi.

Plus connu sous son nom d’artiste Bobi Wine, Robert Kyagulanyi, 37 ans, est devenu le porte-parole d’une jeunesse ougandaise urbaine et souvent très pauvre qui ne se reconnaît pas dans le régime vieillissant du président Yoweri Museveni (74 ans), au pouvoir depuis 1986.

Ces derniers mois, visiblement inquiètes de sa notoriété grandissante, les autorités ont à plusieurs reprises empêché Bobi Wine de se produire en public.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut