International › APA

Ouverture à Abidjan d’un forum des investisseurs dans les secteurs du cacao et du palmier à huile

Un forum des investisseurs dans les secteurs du cacao et du palmier à huile s’est ouvert jeudi à Abidjan autour du thème, « Les modèles de fourniture de services et les risques liés au financement des secteurs cacao et palmier à huile en Côte d’Ivoire », a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Organisé par l’Organisation non gouvernementale (ONG)   « Solidaridad»,  une organisation internationale de la société civile,  cette rencontre qui réunit les producteurs de ces deux filières (Cacao et palmier à huile) et les acteurs du secteur bancaire, a pour objectif de faciliter les échanges entre les petits producteurs ainsi que les porteurs de projets (exportateurs, coopératives) et les investisseurs composés de banques commerciales, fonds d’investissement et des micro-finances.

« Nous avons organisé ce forum pour mettre autour d’une table les acteurs des chaînes de valeurs du cacao et du palmier à huile avec les acteurs du monde bancaire. Les financements destinés au secteur agricole, notamment au cacao et au palmier à huile, sont assez faibles », a expliqué à APA, Amadou Cissé, le représentant de  l’ONG « Solidaridad» en Côte d’Ivoire.

Selon, lui, la particularité de cette conférence, « c’est que nous allons réaliser des business plans au niveau de certaines PME que nous allons présenter aux différents investisseurs ». Des projets concrets, a-t-il ajouté, « ont été modélisés par des équipes de notre organisation et des consultants pour que ces business plans répondent aux exigences du secteur financier ».

Poursuivant, M. Cissé a souligné que dans les deux filières, « ce sont les petits producteurs qu’on cible». Avant lui,  Zakaré Tonon, le directeur des programmes cacao de « Solidaridad Côte d’Ivoire», a dit l’ambition de son institution à créer des chaînes de valeurs durables en Afrique de l’Ouest.


« Ces deux programmes viennent pour résoudre dans les secteurs du cacao et du palmier à huile, les problèmes de la productivité et le manque d’accès au financement», a indiqué M. Tonon, ajoutant que « toute la zone cacaoyère en Côte d’Ivoire est concernée par ce projet ».

La Côte d’Ivoire est le plus grand producteur et exportateur mondial de cacao et est le 9è pays producteur d’huile de palme dans le monde. Malgré ces performances, le secteur agricole reste confronté à de nombreux défis en Côte d’Ivoire où seulement 5% du financement bancaire est destiné aux petits producteurs.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut