Société › Biodiversité

Ouverture à Dakar d’un sommet sur les Forêts et la faune sauvage

La 21ème session de la Commission des Forêts et de la Faune Sauvage pour l’Afrique (CFFSA) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a débuté, mardi à Dakar, pour discuter de la gestion durable et de la restauration des forêts, des paysages et de la faune sauvage.La réunion de cinq jours, organisée sur le thème «Restaurer les forêts, les paysages et la faune sauvage : Libérer les opportunités pour un développement durable en Afrique», se tient parallèlement à la 5ème Semaine Africaine des Forêts et de la Faune Sauvage, souligne le communiqué.

Près de 200 participants composés de ministres des États membres, de fonctionnaires de 30 pays africains, de responsables des Services forestiers et de la Faune Sauvage, de fonctionnaires et d’experts d’organisations régionales et internationales ainsi que des partenaires au développement de la FAO échangeront sur les approches de gestion durable et de restauration des forêts, des paysages et de la faune sauvage en Afrique, poursuit la note.

Ils discuteront également des progrès déjà réalisés dans la gestion durable de la faune sauvage en Afrique, du rôle et des contributions en cours, des stratégies et des initiatives de l’Union africaine et des pays ainsi que du Partenariat de collaboration sur la gestion durable de la faune sauvage pour aborder ces problématiques dans la région.

La session soulignera l’importance cruciale de la gestion durable et de la restauration des forêts et de la faune sauvage pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, réduire la pauvreté, prévenir et combattre la dégradation des terres et la désertification, s’adapter au changement climatique et atténuer ses impacts, a indiqué le document.

Les participants passeront en revue aussi les programmes de gestion et de restauration durables en cours, les opportunités telles que le Fonds vert pour le climat ainsi que les moyens de booster les contributions de la forêt et de la faune sauvage pour l’atteinte des objectifs de l’Agenda de développement durable dans la région.


Le concept de «renforcement de la résilience des terres arides et des moyens d’existence des populations africaines » et l’appel à augmenter les investissements pour la gestion durable et la restauration des forêts et des systèmes agro-sylvo-pastoraux dans ces zones seront au cœur des discussions durant la Session.

Les délégués discuteront aussi du soutien que l’Organisation apporte à l’Initiative de Restauration des Paysages en Afrique (AFR100), à travers le travail entamé sur la restauration des forêts et des paysages, y compris la Grande Muraille Verte, a noté la représentation de la FAO.

La Commission des Forêts et de la Faune Sauvage pour l’Afrique (CFFSA) est l’une des six commissions forestières régionales établies par la FAO pour « fournir aux pays un forum d’échange technique et des politiques » leur permettant de discuter et de traiter des questions liées aux forêts et à la faune sauvage au niveau régional. Elle se réunit tous les deux ans.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut