International › APA

Paix et solidarité au menu de la prière de l’Aïd el-Fitr au Burkina

La communauté musulmane du Burkina Faso a prié, vendredi, pour une paix sociale durable et la solidarité à l’occasion de l’Aïd el-Fitr, a constaté APA.En l’absence du grand imam, Aboubacar Sana, souffrant, c’est le premier vice-imam Adama Zoungrana qui a dirigé la prière devant des milliers de fidèles musulmans, au lieu habituel de la Place de la Révolution.

Le 2e vice-président de la communauté musulmane du Burkina Faso, El Hadj Atimi Démé, résumant le sermon de l’Imam Zoungrana, a indiqué qu’il « a prié pour le pays, pour les autorités et la paix sur toute l’étendue du territoire national. Que la saison pluvieuse qui débute soit d’abondance. »


« « Soyons solidaire pour aider la société dans laquelle nous vivons tous. S’il n’y a pas la paix tout devient difficile », a-t-il dit, avant d’ajouter : « Que Dieu éloigne toutes les craintes qui animent l’esprit des Burkinabè. Aujourd’hui, c’est un grand jour car l’Aïd el-Fitr est célébrée un vendredi. C’est une chance et nous demandons à Dieu d’accepter toutes nos doléances ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut