International › APA

Pénurie des manuels scolaires au Cameroun

Les manuels scolaires sont rares dans les librairies et autres places marchandes au Cameroun, notamment à Douala, la capitale économique du pays où, à une semaine de la rentrée scolaire prévue le 3 septembre prochain, les parents d’élèves ne savent plus où donner de la tête.« J’ai déjà parcouru plusieurs librairies. Pas de livres puisqu’on peut trouver à peine 25% des manuels inscrits au programme scolaire», se plaint Henriette Diba, une mère de famille rencontrée au commercial du quartier Akwa à Douala.

Croisé dans les couloirs du marché Central de Douala, Jean Ngapna, lui, déclare ne plu savoir «à quel saint se vouer », au motif qu’il a avoir fait «le tour de la ville » et ressassé en vain « les rayons des librairies ».

Lasse de faire le tour des librairies classiques, Mariama Halidou confie qu’elle va se rabattre sur « les librairies de poteau » ou « par terre » situées notamment au carrefour Ndokoti, dans l’espoir d’y trouver des « livres de seconde main ».

La pénurie des manuels scolaires, constatée à Douala comme partout ailleurs au Cameroun,  le pays, avait, il y a quelques semaines, poussé le Conseil national d’agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques (Cnamsmd) a annoncer que les 1428 ouvrages proposés par 103 éditeurs, dans les deux sous-systèmes éducatifs anglophone et francophone, de la maternelle au secondaire en passant par le primaire, seraient disponibles dans les délais.


A en croire le président national du Syndicat des libraires et papetiers du Cameroun (Synalipac), Apollinaire Ngassa, la pénurie s’explique par le retard pris pour l’homologation des ouvrages au programme qui, selon la règlementation, doit intervenir «au plus tard cinq mois avant la rentrée scolaire».

Or, pour cette année, regrette-t-il, « ce n’est qu’en juin que la liste des manuels pour l’année à venir a été homologuée, un délai jugé court pour permettre aux éditeurs, dont beaucoup sont à l’étranger, de confectionner les ouvrages homologués, de les faire embraquer, de les dédouaner, de les décharger avant leur mise sur le marché ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut