International › AFP

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus grands exportateurs ?

L’Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l’union de 24 pays producteurs a bouleversé l’équilibre du monde du pétrole depuis 18 mois.

– Les plus gros producteurs –

Depuis que l’industrie américaine du pétrole de schiste s’est envolée, les Etats-Unis (14,90 millions de barils par jour, mbj, en mai selon l’Agence internationale de l’Energie) ont dépassé la Russie (11,35 mbj en mai) et l’Arabie saoudite (10,02 mbj en mai).

Les données varient nettement entre l’AIE, l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et l’EIA (Agence américaine d’information sur l’Energie), mais tous s’accordent à dire que seuls ces trois pays sont en mesure de dépasser les 10 millions de barils produits par jour.

Suivent ensuite, toujours selon l’AIE, le Canada (4,76 millions de barils) l’Irak (4,47 mbj), et la Chine (3,83 mbj) au coude à coude avec l’Iran (3,82 mbj).

C’est pour éviter de perdre leur influence devant la part grandissante de l’Amérique du Nord sur le marché que les 14 pays de l’Opep se sont associés à dix autres producteurs, faisant passer sa part de marché d’environ 40% à plus de 50%.

– Chutes vénézuéliennes et iraniennes –

Comme l’industrie pétrolière nécessite un investissement constant pour trouver de nouveaux champs pétroliers à exploiter, les niveaux de production nationaux évoluent rapidement.


Le Venezuela a ainsi vu sa production chuter à 1,36 mbj, soit une chute de plus d’un mbj en l’espace de deux ans.

L’Iran, pour sa part, pourrait avoir du mal à financer l’exploitation de nouveaux champs de pétrole en raison des sanctions américaines contre le pays.

– Les Saoudiens champions de l’export –

Au niveau des exportations, l’écart est bien moins serré. Selon le rapport annuel de perspectives du marché du pétrole de l’Opep, l’Arabie saoudite a exporté en moyenne 6,99 mbj en 2017.

Le Royaume est suivi de la Russie (5,06 mbj), de l’Irak (3,80 mbj), du Canada (2,91 mbj), des Emirats arabes unis (2,34 mbj) et de l’Iran (2,13 mbj).

Les Etats-Unis exportent relativement peu de pétrole par rapport à une production importante (1,12 mbj), puisqu’ils bénéficient d’une demande interne très élevée.

Ils restent au contraire le numéro deux mondial des importations (7,91 mbj), derrière la Chine (8,43 mbj) et loin devant le numéro 3, l’Inde (4,34 mbj).



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut