International › APA

Pilotes et officiels du Rallye Safari du Kenya soumis au test de dopage

Pas d'image

Pour la première fois dans l’histoire sportive du Kenya, le Comité d’organisation du Championnat du monde de Rallye Safari fera des contrôles de dopage aléatoires pour les officiels et les pilotes, conformément aux règles de dopage de la Fédération internationale Automobile (FIA).Pour les pilotes, les règles seront suivies à la lettre, a déclaré vendredi à Nairobi, George Mwangi, le Sous-commissaire de la course.

Les médecins s’attaqueront à des problèmes qui assoupissent les nerfs et le cerveau, comme le cannabis sativa et les boissons alcoolisées.

Mwangi a déclaré que ce sera une surveillance à tous les instants de la compétition.

« On choisira dans la foule quelqu’un qui sera conduit au centre de dopage où un médecin le testera et, si nécessaire, demandera plus d’échantillons aux officiels », a-t-il dit.

La FIA est membre de l’Agence mondiale antidopage (AMA) et ses concurrents ne font pas exception.

Le chaperon devra garder la personne sous surveillance en tout temps après la notification jusqu’à la fin de la session de prélèvement d’échantillon.


Selon les règles de la FIA en matière de lutte contre le dopage, un pilote pris la main dans le sac entrain de se doper perdra des points et des récompenses lors de la compétition au cours de laquelle il a obtenu un résultat positif.

En outre, le coupable se verra infliger une suspension de quatre ans, voire même toute la vie, des activités liées au sport automobile, notamment l’entraînement et une autre participation.

Le Kenya accueillera le Championnat du monde du rallye Safari, qui constitue également la 4ème manche du championnat d’Afrique des rallyes.

L’événement débutera au Stade Kasarani de Nairobi le vendredi 5 juillet et se terminera le dimanche 7 juillet à Naivasha, une localité située à 50 kilomètres de Nairobi.

Certains des meilleurs pilotes inscrits cette année sont Italiens, Belges, Britanniques, Zambiens, Ougandais, Tanzaniens et Kenyans.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut