International › APA

Plus de 900 tonnes de riz avarié déjà détruites sur 18.000 tonnes saisies au port d’Abidjan

Pas d'image

Plus de 900 tonnes de riz impropres à la consommation ont été détruites sur 18.000 tonnes saisies au port d’Abidjan, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien Sidi Touré, après un Conseil des ministres à Yamoussoukro.« 915 tonnes de riz  (avarié) ont été détruites à ce jour sur les 18.000 tonnes » saisies au port autonome d’Abidjan, a précisé le porte-parole du gouvernement ivoirien Sidi Touré, à l’issue d’un Conseil des ministres à Yamoussoukro.

M. Touré a assuré que le gouvernement veille à ce qu’ il n’y ait pas de fuite de ce riz avarié sur le marché.  Après les diligences requises, le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la promotion des PME a décidé de la destruction de ce stock de riz à compter du 16 avril 2019.

La destruction des cargaisons des 18.000 tonnes de riz avarié d’origine birmane déchargée au Port d’Abidjan en mars 2019, a effectivement débuté le 16 avril au Centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen, à l’Ouest d’Abidjan.


Le ministère a procédé le 30 mars 2019 à la saisie réelle et à la mise sous scellés, en vue de la destruction de la cargaison des 18.000 tonnes de riz d’origine birmane déchargée au Port d’Abidjan du 11 au 18 mars 2019 par le navire Ocean Princess, en provenance d’Asie. 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut