International › APA

Politique, économie et sport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets avec un accent particulier sur les relations Maroc-Algérie, la 11e édition du Forum africain des infrastructures, la situation agricole après les dernières précipitations et la victoire des Lions de l’Atlas contre le Cameroun aux éliminatoires de la CAN-2019.+Al Ahdath Al Maghribia+ écrit que suite au discours royal du 6 novembre courant, au cours duquel le Roi Mohammed VI a appelé l’Algérie à dialoguer directement et franchement avec le Maroc pour ouvrir une nouvelle page dans les relations entre les deux voisins, Washington a saisi la balle au rebond pour pousser Alger à répondre positivement et concrètement à la main tendue de Rabat.

En effet, pour le département d’Etat américain, l’amélioration des relations entre les deux voisins maghrébins aiderait à mieux résoudre les dossiers en suspens dans la région et à affronter ensemble les défis auxquels elle fait face. Selon le quotidien, un rapprochement entre les deux pays ouvrirait même, selon les Américains, la voie à une solution rapide au conflit factice, entretenu depuis plus de quatre décennies autour du Sahara marocain.

Ce rapprochement est d’autant plus souhaité qu’il permettra aux deux géants du Maghreb non seulement de faire efficacement face aux défis bilatéraux et régionaux qui ont pour noms terrorisme, trafic de drogue et immigration clandestine, mais surtout d’accélérer leur développement en se mettant sur les rails de l’intégration économique régionale tant attendue.

+Aujourd’hui le Maroc+ fait constater que les infrastructures en Afrique prennent du retard, d’où le thème choisi pour la 11e édition du Forum africain des infrastructures (FAI) autour de « L’Afrique en quête d’un saut infrastructurel ».

Ainsi, les atouts du Maroc ont été mis en avant par Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la gouvernance, mettant notamment l’accent sur la nécessité d’établir la convergence des politiques publiques pour cibler au mieux la mise en place d’infrastructures.

Il en a également profité pour évoquer les investissements établis au Maroc, dévoilant au passage qu’en termes d’IDE (investissements directs étrangers), le Royaume a déjà dépassé le niveau établi en 2017 à la même période.

Autre événement mettant en avant le Maroc: le lancement de la LGV qui honore toute l’Afrique, comme a tenu à le souligner Amadou Koné, ministre des Transports de la Côte d’Ivoire, ajoutant que le Royaume est un modèle à suivre avant de faire la liste des projets mis en œuvre à Abidjan (métro, extension de l’aéroport, etc.). Pour lui, le partenariat public-privé a été bénéfique et participe ainsi à la renaissance des infrastructures dans son pays.

+L’Economiste+ relève que cela fait au moins 25 ans que le Maroc n’a pas connu un niveau de pluviométrie aussi important à cette période de l’année. De quoi présager une campagne agricole exceptionnelle cette année?.


Pour le journal, c’est surtout le fait que les précipitations soient généralisées à l’ensemble des régions qui fait naitre l’optimisme. Et si ce n’est pas une récolte céréalière record à laquelle a droit le Maroc en fin de saison agricole, ce sera au moins une récolte en nette amélioration comparativement à la moyenne des dernières années.

Mais pour ce faire, rappelle un gros producteur de semences cité par le journal, « il faut que les pluies soient au rendez-vous en mars et avril prochains ». Les pluies à cette période sont en effet importantes pour concrétiser le potentiel agricole bâti grâce aux pluies actuelles.

En attendant, les milieux agricoles ne peuvent que se réjouir du niveau atteint par la pluviométrie actuellement. Comme le rapporte le quotidien, le cumul enregistré à fin octobre dernier s’établit à 1372 mm, soit au moins quatre fois plus que la moyenne enregistrée habituellement à cette même période. D’ailleurs, même les barrages, qui l’année dernière avaient par moment affiché des taux de remplissages critiques, sont désormais à des niveaux plutôt satisfaisants. En moyenne, ils affichent 60% de leur capacité théorique.

Au registre du sport, +Al Ahdath Al Maghribia+ informe que les Lions de l’Atlas ont composté leur billet pour la CAN 2019, grâce à une victoire historique contre le Cameroun (2-0) et une victoire des Iles Comores contre le Malawi (2-1).

Cette victoire permettra aux joueurs de la sélection de remporter chacun la somme de 250.000 DH à titre de prime, après un effort collectif qui a permis au Maroc de plier la qualification à une journée de la fin des matchs de poule, croit savoir le journal.

Suite à cette victoire qui met fin à 37 ans de disette face au Cameroun, le Maroc se retrouve à la tête du groupe avec 10 points, contre 8 points pour le Cameroun, tandis que le compteur du Malawi s’arrête à 6 points.

Un homme entrera dans l’histoire de la sélection. Il s’agit de Hakim Ziyech qui est le premier Lion à avoir offert la première victoire au Maroc face au Cameroun. Le joueur de l’Ajax Amsterdam, buteur à deux reprises (52e sur pénalty et 65e mn), a brisé la malédiction qui poursuit le Maroc depuis des décennies, écrit la publication.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut