International › APA

Politique et faits divers font les choux gras de la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA traitent de divers sujets dont la mise sous mandat de dépôt de Cheikhouna Guèye, maitre coranique accusé de pratiques « esclavagistes » sur des enfants talibés.« Le maître coranique enchaîné », barre à sa Une Le Quotidien avant de préciser que « Cheikhouna Guèye dit Khadim, son menuisier métallique ainsi que des parents d’enfants victimes de traitements dégradants ont été envoyés à la maison d’arrêt et de correction de Louga ».

« Appelés à être jugés ce mercredi 27 novembre, ils avaient été arrêtés dans l’affaire du traitement dégradant d’enfants talibés dans un daara de Ndiagne, arrondissement de Coki, région de Louga (nord) », rappelle le journal.

L’Observateur revient sur cette même actualité et dresse « Les visages de l’horreur » avant de donner la parole à un parent d’une des victimes qui déclare ceci : « C’est moi qui ai acheté les menottes pour enchainer mon fils ».

En politique, Vox Populi revient sur le dialogue politique initié par le président Macky Sall et affiche : « Le Khalife des mourides (confrérie soufie) dépanne le dialogue ». A en croire le journal, « Serigne Mountakha Mbacké joue magistralement sa partition de régulateur national +étant+ au four et au moulin pour apaiser le champ politique et le front social ».

Sous le titre « Wade, l’insaisissable », L’AS note que « Depuis la perte du pouvoir en 2012, Abdoulaye Wade, impuissant, a assisté à une saignée de sa famille politique. Aujourd’hui, plus que jamais, les libéraux sont divisés. Et apparemment, ce n’est pas le pape du Sopi (changement en langue Wolof) qui va les réunifier ».


Sur un tout autre sujet, le quotidien Enquête revient sur ce qu’il qualifie de « chiffres effrayants du viol » et mentionne en Une ces informations : « L’année 2019 a été particulièrement marquée par des cas de viol souvent suivis de meurtre. 9 245 cas d’agression contre les femmes, dont 1 206 portant sur des violences sexuelles ».

Le journal donne ensuite la parole au Commissaire Khadidiatou Sall qui déclare : « Nos enfants ne sont plus en sécurité dans nos maisons et même dans nos chambres ». Cela pousse l’Association des juristes sénégalaises à exiger l’« accélération du processus de criminalisation du viol ».

Le Soleil consacre sa parution du jour à la clôture du 2ème Forum Galien hier à Dakar et reprend en Une cette déclaration du président Macky Sall : « L’Afrique doit fabriquer ses médicaments ».

« Présidant la clôture du Forum Galien, le chef de l’Etat du Sénégal a plaidé pour que le continent noir construise son système de production de médicaments. Il a lancé cet appel devant d’éminents scientifiques venus des quatre coins du monde », écrit le quotidien national.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut