International › APA

Politique et justice en vedette dans la presse congolaise

La fête de l’indépendance du 15 août qui sera célébrée sur fond de crise économique et le jugement de l’opposant, André Okombi Salissa, sont les principaux sujets abordés mardi par la presse congolaise.« 15 août 2018 : des festivités célébrées sur fonds de crise économique » titre l’hebdomadaire Sel-piment, d’après qui « la journée du mercredi 15 août marquera la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance du Congo, la particularité de cette année 2018 est la crise économique que traverse le pays depuis 2014 se révèle plus frappante que jamais. »

De son côté, le quotidien Les dépêches de Brazzaville parlant des mesures prises par le gouvernement pour mieux encadrer le défilé du 15 août et écrit qu’« Afin d’éviter le désordre souvent constaté lors du défilé du 15 août (…), les participants seront rangés dans leurs arrondissements respectifs (société civile, partis politiques ou communauté étrangères), plus questions du désordre d’avant. »

 « L’amnistie des prisonniers politiques ne serait pas le plus cadeau attendu à la 58ème fête de l’indépendance ? » affiche l’hebdomadaire Epanza –Makita là où  Sel-Piment et Epanza Makita, relayant la rumeur sur un éventuel remaniement du gouvernement, titrent respectivement : « Bruit d’un remaniement du gouvernement au Congo » et « Le président serait sur le point de réorganiser son équipe ».

Epanza –Makita, sur un tout autre sujet, parle de fausse alerte au sujet de la libération d’André Okombi Salissa. La rumeur qui a couru jeudi 9 août à ce sujet était si forte au point que plusieurs militants de son parti politique ont afflué au Palais de la justice de Brazzaville. Au bout du compte, il n’en a rien été et « André Okombi Salissa reste en détention et ses militants désillusionnés », titre Sel-Piment avant d’affirmer que : « ses nombreux militants gagnés par la colère, se sont mis à crier +ils ne l’ont pas libéré !+ ».


Le quotidien Les Dépêches de Brazzaville parle également de justice mais sous un autre angle. D’où ce titre : « Lutte contre les antivaleurs : le ministre de la justice exhorte les magistrats à plus d’abnégation ».  « Ange Aimé Wilfred Bininga, note le quotidien national, a rappelé  aux magistrats des cours et tribunaux de Brazzaville, l’invite du président de la République à la justice pour lutter contre les comportement pervers dans les perspectives de contribuer à la moralisation de la vie publique ».

Il les a exhortés au « respect de la présomption d’innocence en souhaitant que les affaires qui sont prêtes soient jugées», ajoute le journal.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut