International › APA

Politique et syndical au menu des quotidiens marocains

Les relations entre le Maroc et la Belgique et l’élection d’un nouveau secrétaire général de la Confédération démocratique du Travail (CDT) sont les principaux sujets traités par les quotidiens parus ce mardi.Pour +Aujourd’hui le Maroc+, si le Maroc et la Belgique entretiennent des relations plutôt amicales depuis des décennies, la coopération économique pourrait constituer un sérieux « catalyseur » pour permettre à ces deux pays de s’inscrire dans une nouvelle logique gagnant-gagnant, soulignant que les responsables des deux pays semblent animés par une vraie volonté d’aller de l’avant dans une relation pour la densifier et la renforcer davantage.

La présence de la princesse Astrid représentante du roi Philipe de Belgique à la cérémonie d’inauguration du Forum belgo-marocain montre parfaitement l’intérêt de la Belgique pour la dynamique économique que connait le Royaume depuis plusieurs années, juge-t-il, faisant savoir que la princesse est en effet accompagnée par plusieurs ministres et quelques 400 opérateurs économiques belges représentant 251 sociétés, actives dans différents secteurs économiques, notamment la chimie, les énergies renouvelables, le transport, la logistique et la santé, entre autres.

Revenant sur l’élection d’un nouveau secrétaire général de la CDT, en remplacement de Noubir Amaoui, qui a passé plus 40 ans à la tête de ce syndicat, +l’Economiste+ explique que dans plusieurs formations syndicales, « les Zaïms restent inamovibles quand ils ne caressent pas le vieux rêve de rendre dynastique leur succession ».


El lorsque les rotations s’avèrent indispensables, c’est souvent pour préserver des rentes, en réponse à des crises, relève le journal, estimant que l’absence de changement incarnée par le décalage générationnel et l’incapacité à prendre en main les réalités collectives continue d’alimenter la méfiance.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut