International › APA

Politique, sécurité et sport au menu des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce mercredi évoquent des sujets essentiellement liés à la sécurité sous régionale, au sport et à la politique.Le quotidien privé Le Pays fait cas de la conférence de presse animée la veille par le Chef de file de l’opposition politique (CFOP), titrant : «Crise à la CENI (Commission électorale nationale indépendante): Le CFOP accuse le président Newton Ahmed Barry».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, fait remarquer qu’à propos de l’enrôlement biométrique des électeurs,  «l’opposition craint une manipulation du fichier».

Quant au quotidien national Sidwaya, il souligne que lors de sa conférence de presse hebdomadaire, tenue hier mardi, l’opposition politique burkinabè a prôné le dialogue.

Il précise que la «crise» à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la plateforme d’enrôlement des électeurs et les marche-meetings «organisées par le parti au pouvoir», étaient au menu des échanges avec les journalistes.

Sidwaya consacre sa manchette à la question de sécurité, arborant : «Lutte contre le terrorisme : Le Burkina et ses voisins se concertent».

Selon le quotidien national, les ministères en charge des Affaires étrangères, de la Défense et de la Sécurité du Burkina Faso, du Benin, du Niger et du Togo ont tenu le 16 octobre 2018 à Ouagadougou, une réunion sur la situation sécuritaire  à leurs frontières.


De son côté, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés burkinabè, croit savoir que cette réunion  de concertation avait pour objet d’asseoir une stratégie commune de lutte  face aux menaces terroristes dans la zone des frontières des quatre pays.

En sport, le même journal évoque le match nul concédé par les Etalons du Burkina Faso contre le Zèbres du Botswana (0-0), hier mardi, lors de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2019.

A ce sujet, le journal L’Observateur Paalga estime que «le Burkina se complique la tâche à Francistown», là où Sidwaya renchérit : «Les Etalons perdent leur fauteuil de leader».

En effet, selon le journal cité en second lieu, avec ce match nul, le Burkina Faso perd la première place du groupe I, récupérée par la Mauritanie, vainqueur de l’Angola (1-0).

«Les Etalons pour la prochaine journée de ces éliminatoires de la CAN 2019 se déplaceront en mi-novembre 2018 à Luanda, pour y défier les Palancas Negas d’Angola», conclut Sidwaya.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut