International › APA

Politique, social et économie au menu des quotidiens marocains

La réunion de la majorité gouvernementale, la problématique de la réforme du système des retraites et les enjeux de la reprise des relations entre le Maroc et Israël sont les principaux sujets traités par les quotidiens parus ce jeudi.+L’Opinion+, qui revient sur la réunion de la majorité gouvernementale, écrit que les leaders des trois partis de la coalition se sont réunis mardi dans le cadre de la concertation établie par la Charte de la majorité, pour trouver des solutions palpables à la hausse des prix, la sécheresse, le stress hydrique, les problèmes d’approvisionnement à l’international, qui ravagent le pouvoir d’achat de la population.

L’Exécutif a reconnu que la situation est sinistrée et que le désarroi des citoyens est justifié, s’engageant à ne ménager aucun effort pour apaiser le quotidien du Marocain lambda, relève le jorunal.

L’honnêteté implique également de dire que la mission ne sera pas du gâteau et qu’elle risque d’être partiellement accomplie, car les problèmes auxquels fait face le Royaume sont hérités des politiques défaillantes cumulées depuis plusieurs années, ajoute-t-il, notant que les défis sont donc de taille, mais l’approche et le positionnement « sincères » adoptés par la majorité prêtent à l’optimisme.

+Aujourd’hui Le Maroc+, qui s’attarde sur la réforme du système des retraites, écrit que techniquement, la réforme aurait pu être lancée depuis longtemps, mais l’action était ralentie, voire freinée, le plus souvent par manque de consensus entre les innombrables parties prenantes dont les politiques, les syndicats, les gestionnaires de régimes, les représentations des employeurs, sans oublier les responsables de l’administration publique.

La situation n’a fait que se détériorer d’année en année suivant une courbe inversement exponentielle, à tel point qu’aujourd’hui, il ne reste plus ni marge de manœuvre pour les solutions paramétriques ni autre possibilité que de lancer la vraie grande réforme, estime la publication, constatant que l’inertie aura coûté des dizaines de milliards DH.


+L’Économiste+, qui aborde les enjeux des relations entre le Maroc et Israël, indique qu’à travers la reprise de leurs relations, les deux pays “ont montré la voie loin des crispations, de la démagogie et de l’idéologie”, soulignant que le réchauffement des relations a ouvert le champ des possibles en termes de coopération, d’opportunités d’affaires, de partage d’expériences et d’échanges culturels et humains.

Aujourd’hui, le Maroc se doit de saisir cette opportunité historique pour promouvoir autrement son image à l’international et faire valoir ses acquis et ses droits. C’est l’occasion aussi de prouver au monde entier la particularité d’un Maroc pluriel, tolérant, cosmopolite, préconise le quotidien.

Néanmoins, cette alliance ne pourra donner ses effets qu’avec “une greffe de la société civile”, soutient-il, expliquant que le challenge consiste à associer les jeunes générations afin qu’elles puissent “se réapproprier l’histoire récente de leurs grands-parents”.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut