International › APA

Pour la jeunesse du parti de Ouattara, le Pdci a dit « non au parti unifié »

Suite à la résolution du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) d’examiner le document du parti unifié Rhdp (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) « après la présidentielle de 2020 », le président de la jeunesse du Rassemblement des républicains (Rdr, pouvoir), Dah Sanssan, estime que le Pdci a dit « non au parti unifié », dans un entretien à APA lundi.« On note que le Pdci décide de ne pas aller au parti unifié », a déclaré Dah Sanssan, soutenant qu’ «  il n’y a plus d’illusions à se faire, le Pdci vient de dire non au parti unifié », regroupant les parti membres de la coalition au pouvoir.

Pour lui, il ne faudrait « pas qu’un seul militant du Rdr ou encore un seul militant des autres formations des partis politiques qui veulent adhérer au Rhdp (la coalition au pouvoir) se fassent d’illusions ».

Il s’agit d‘ « une partie du Pdci qui ne veut pas participer à l’œuvre de la construction nationale » et au parti unifié, gage de stabilité du pays, mais « il n’est plus question qu’on fasse machine arrière. Ce n’est pas possible, avec ou sans le Pdci, le Rhdp va exister et le processus est irréversible », a-t-il ajouté . 

Le député de Bouna (nord-est ivoirien) poursuit que « ce n’est pas parce que deux ou trois cadres du Pdci ne veulent pas ou encore que l’ancien président Henri Konan Bédié a des ambitions personnelles que la construction nationale va s’arrêter ». 

Le facteur bloquant, rapporte-t-il, est issu de la question d’alternance au pouvoir, ajouant : «  comment comprendre que pour une affaire d’élection tout simplement on se permet de gros mensonges du genre Alassane Ouattara a promis l’alternance à un parti politique, ce qui est totalement malsain ».

 La jeunesse du Rdr « soutient fermement le président Alassane Ouattara dans sa volonté de mettre les Ivoiriens ensemble par la création du Rhdp, et ça nous nous donnerons les moyens de mettre en œuvre tout ce qu’ il faut pour que le parti unifié soit une réalité », a-t-il poursuivi.


Elle entend « jouer pleinement son rôle d’attraction au niveau des différents partis politiques », a-t-il lancé. 

M. Ouattra avait annoncé la formation d’un nouveau gouvernement. Pour M. Sanssan, « c’est la tasse de thé du président de la République qui est le garant de l’unité de la nation et le chef de l’exécutif, (mais) la réalité, c’est que soit on est ensemble ou bien on n’est pas ensemble ».

« Si nous sommes ensemble, alors nous regardons dans la même direction et nous y posons les pas (…) Il serait totalement inadmissible qu’on ait un agenda contraire à la construction nationale et qu’on permette de siéger là où on construit la République de Côte d’Ivoire », a-t-il martelé.

« Nous sommes entre de train de travailler à la consolidation du Rhdp et personne ne pourra nous détourner de cette orientation, je dis bien personne ne pourra nous y détourner, le processus étant irréversible. Nous allons construire un Rhdp et au sein du Rhdp, nous allons déterminer qui va être le candidat à l’élection présidentielle de 2020 », a-t-il insisté.

Dimanche, le bureau politique du Pdci, présidé par Henri Konan Bédié, a décidé de se prononcer sur le document du parti unifié Rhdp lors du 13è Congrès ordinaire du parti prévu « après l’élection présidentielle de 2020 ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut