International › AFP

Poutine célèbre la puissance russe pour l’anniversaire de la victoire sur les nazis

Le président Vladimir Poutine s’est engagé jeudi à « garantir » la puissance militaire russe à l’occasion du 74e anniversaire de la victoire de l’Union soviétique sur l’Allemagne nazie, un évènement qui a gagné en importance sous ses deux décennies au pouvoir.

Il s’est exprimé devant des milliers de soldats et d’anciens combattants sur la place Rouge à Moscou, avant le traditionnel défilé au cours duquel ont été présentés des centaines d’équipements militaires.

« Les leçons de la dernière guerre sont valables une fois encore. Nous avons fait et nous ferons tout ce qui est nécessaire pour garantir les hautes capacités de nos forces armées », a-t-il lancé.

Ceux qui appartiennent à l’armée russe moderne se rappellent le « serment » des soldats soviétiques qui affrontaient les nazis, a-t-il ajouté : « Je meurs mais je ne me rends pas ».

L’URSS, dont la Russie est l’héritière, a perdu près de 27 millions de personnes pendant la Deuxième guerre mondiale. La victoire de 1945 a été élevée au rang de mythe fondateur du patriotisme et de la grandeur russes.

La Russie a une longue tradition de défilés militaires. A l’époque soviétique, ces défilés se tenaient en novembre pour l’anniversaire de la révolution, et à certains anniversaires de la victoire de 1945, et servaient de démonstration de force face aux potentiels « agresseurs impérialistes ».

Cette tradition a été interrompue dans les années 1990, puis réintroduite, au mois de mai, pour célébrer la victoire de l’armée soviétique, les autorités souhaitant renforcer le patriotisme.

Jeudi à Moscou, le défilé militaire s’est déroulé entre autres sous les yeux des autorités russes ainsi que de l’ancien leader soviétique Mikhaïl Gorbatchev, 88 ans, et de l’acteur américain Steven Seagal, grand supporter du président russe.

Dans le centre, des foules se pressaient le longs des rues, brandissant des drapeaux, pour apercevoir les tanks et les soldats. Dans l’après-midi, des milliers de personnes ont participé à la marche du « Régiment Immortel », portant des images de proches ayant combattu pendant la guerre.


En raison d’un fort orage, les défilé des avions a été annulé.

Devenue de plus en plus importante sous Vladimir Poutine, la commémoration – avec ses deux jours fériés – survient cette année dans un contexte de fortes tensions avec l’Occident et de craintes d’une nouvelle course russo-américaine aux armements.

Moscou renforcé sa présence militaire à l’étranger ces dernières années, intervenant notamment en Syrie en soutien au régime de Bachar al-Assad.

La Russie a par ailleurs annoncé récemment qu’elle comptait renforcer sa présence militaire dans l’Arctique, une région stratégique et riche en ressources naturelles, qui attise les convoitises internationales.

Des défilés militaires ont eu lieu dans d’autres villes à travers la Russie, , de l’enclave européenne de Kaliningrad jusqu’à l’île de Sakhaline (Extrême-orient), près du Japon.

La télévision publique a notamment retransmis un défilé dans la république autoproclamée de Lougansk.

Cette région est l’un des deux territoires de l’est de l’Ukraine échappant au contrôle de Kiev depuis qu’a éclaté en 2014 un conflit avec des séparatistes soutenus, selon Kiev et les Occidentaux, par la Russie. Celle-ci s’en défend.

Ce conflit armé a fait près de 13.000 morts en cinq ans.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut