International › APA

Près de 2000 milliards FCFA de réserves dans les banques de la CEMAC (rapport)

Les réserves brutes dans les banques en activité au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) s’élèvent à 1932,6 milliards de FCFA au premier semestre de l’année 2018, selon un rapport de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) dont APA a obtenu copie vendredi.Les réserves sont en hausse de 326,4 milliards de FCFA par rapport à la même période de l’année dernière, soit 1606,2 milliards de FCFA représentant un taux de 20,3% contre -30,8 % à la même période en 2017.

Cette embellie dans les banques de la sous-région, précise la Banque centrale, est la résultante de l’atonie des crédits en lien avec la morosité de l’activité non pétrolière et le rapatriement des avoirs extérieurs détenus par les banques commerciales, à la suite du renforcement des contrôles par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC).

Conséquence, « au deuxième trimestre 2018, la liquidité bancaire a continué de s’améliorer dans la CEMAC, tout en accentuant la surliquidité du système», a noté la BEAC.

Quelques mois, auparavant, les banques de la sous-région étaient presque maintenues sous perfusion par la banque centrale.


Selon la BEAC, « l’analyse en glissement annuel laisse apparaitre une hausse continue de la part des réserves dans le bilan des banques (réserves / total du bilan) depuis la fin de l’année 2017 ».

Une situation ayant entrainé la hausse du taux de couverture des crédits par les dépôts qui s’établissent à 110% à fin juillet 2018, soit un gain de 5,3 points par rapport à la même période de l’année dernière. Pareille situation procède « de la hausse de 3,2% des dépôts de la clientèle conjuguée avec une baisse des crédits de 1,8 % », explique le rapport de la BEAC.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut