InternationalAPA




Présidentielle camerounaise : début calme du scrutin

Le scrutin pour l'élection présidentielle au Cameroun a démarré à 8h locales (7h GMT) dans la plupart des bureaux de…

Le scrutin pour l’élection présidentielle au Cameroun a démarré à 8h locales (7h GMT) dans la plupart des bureaux de vote du pays, notamment à Sangmelima (Sud), ville natale du chef de l’état sortant et candidat à sa propre succession, Paul Biya, où les électeurs sont en train d’accomplir leur droit civique dans le calme, a constaté APA.Une forte affluence est perceptible devant les bureaux de vote, de même qu’on note une forte présence militaire aux endroits stratégiques notamment les bureaux administratifs ainsi que les pilonnes abritant les infrastructures de télécommunications.

En raison du retrait du candidat Akere Muna au profit de Maurice Kamto, du reste non pris en compte par Élections Cameroon (Elecam), le vote à un tour se dispute désormais entre 8 postulants.

Ainsi les 6.598.553 d’électeurs, dont 18.574 de la diaspora, ont à choisir entre le  chef de l’Etat sortant, Paul Biya, 85 ans, candidat du  Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), l’universitaire Adamou Ndam Njoya, 76 ans (Union démocratique du Cameroun-UDC), le juriste Cabral Libii Lingue, 39 ans (Parti Univers) et l’économiste Serge Espoir Matomba, 39 ans (Peuple uni pour la rénovation sociale-Purs).

Il y a également comme candidats l’administrateur civil Garga Haman Adji, 74 ans (Alliance pour la démocratie et le développement-ADD), l’entrepreneur en aéronautique Joshua Osih, 49 ans (Front social démocratique-SDF), le pasteur évangéliste Ndifor Afanwi Franklin, 39 ans (Mouvement citoyen national du Cameroun-MCNC), l’universitaire et avocat Maurice Kamto 64 ans (Mouvement pour la renaissance du Cameroun-MRC).

Ce dernier bénéficie du soutien de l’avocat Akere Muna, 65 ans (Front populaire pour le développement-FPD) qui s’est retiré de la course à la présidentielle.