International › APA

Présidentielle mauritanienne : l’opposition remet ses exigences au gouvernement

L’opposition mauritanienne a adressé au gouvernement une lettre comprenant ses exigences concernant la transparence et l’équité de la prochaine élection présidentielle prévue au milieu de l’année en cours.Cette lettre rendue publique samedi à Nouakchott réclame d’apaiser la situation et d’instaurer un climat politique normal, en abandonnant la logique des hostilités et de la confrontation.

Elle a insisté sur la nécessité de respecter la Constitution, les lois et les règles de bonne gouvernance et à mettre l’État au service de tous plutôt que de le mettre à la disposition d’un parti politique.

Ces partis comprennent Tawassoul (islamistes), le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) d’Ahmed Ould Daddah et Sawab qui présente le leader antiesclavagiste Biram Abeid Dah.

Ils ont revendiqué la restructuration consensuelle la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et l’élaboration transparente du fichier et de la liste électoraux.


La lettre a en outre préconisé de garantir aux Mauritaniens de l’étranger de s’enregistrer et d’accomplir leur devoir civique et d’offrir des garanties pour la neutralité totale de tous les dispositifs de l’État, le respect de la loi de l’incompatibilité et la non utilisation de l’argent public.

L’opposition mauritanienne avait déjà précisé qu’elle présentera un candidat unique à la prochaine présidentielle.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut