International › APA

Présidentielle sénégalaise : 81 candidatures se sont manifestées (ex-PM)

Quatre-vingt-un citoyens sénégalais dont le chef de l’Etat sortant, Macky Sall, «souhaiteraient» participer à l’élection présidentielle de février prochain, a annoncé l’ex Premier ministre, Aminata Touré, au sortir d’une réunion tenue lundi à la Direction générale des élections (DGE)« Nous avons pu constater qu’il y avait environ 81 Sénégalais qui souhaiteraient être candidats à la candidature de la présidence de la République », a déclaré Mme Touré, coordonnatrice nationale pour le parrainage du candidat Macky Sall à la présidentielle sénégalaise de 2019.

Elle s’adressait à la presse peu après avoir récupéré «les instruments de travail », composés d’une fiche et d’un fichier électronique, servant aux modalités de collecte des signatures des électeurs pour le parrainage des candidats déclarés à la présidentielle sénégalaise.

Aminata Touré qui fut Premier ministre du président Sall de septembre 2013 à juillet 2014, sortait d’une réunion d’information sur le démarrage des opérations de collecte des parrainages, organisée à l’intention des coordinateurs nationaux des personnes désirant se présenter à l’élection présidentielle sénégalaise dont le premier tour est prévu le 24 février 2019.

Plusieurs autres mandataires de partis, coalitions de partis et candidats indépendants ont également pris part à la rencontre.

« Si 60% des inscrits ont voté et qu’on n’avait pas ce parrainage (pour la prochaine présidentielle), on passerait une semaine à voter avec 81 candidats », a affirmé Aminata Touré, soulignant que « ce qu’il faut retenir c’est qu’une démocratie s’organise ».

« Il fallait avoir cette loi sur le parrainage pour continuer à crédibiliser notre démocratie », a-t-elle ajouté avant d’appeler ses collègues politiciens à « s’en tenir aux dispositions de la loi et aller sur le terrain » pour collecter les signatures des personnes inscrites sur le fichier électoral.

L’ancien Premier ministre a, par ailleurs, rejeté les accusations selon lesquelles la mouvance présidentielle a commencé depuis longtemps à collecter des parrainages.


« La collecte des parrainages commence aujourd’hui avec les instruments que nous venons de recevoir. Il ne peut pas y en avoir si on n’a pas ces outils », a-t-elle martelé.

La révision constitutionnelle du 19 avril 2018 impose désormais aux candidats à la prochaine présidentielle un parrainage d’au minimum 0,8 % et au maximum 1 % du fichier électoral général, selon le Code électoral révisé.

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, dans un arrêté révèle qu’il y a 6.682.075 électeurs inscrits et, partant de là, il souligne que chaque candidat devra « chercher entre 54.437 et 66.820 parrains ».

La campagne pour la collecte des signatures de parrainage des candidats à la présidentielle prend fin le 26 décembre 2018.

 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut