International › APA

Présidentielle sénégalaise : signature d’un mémorandum pour l’indépendance de justice

Les représentants de quatre candidats (sur les cinq) à l’élection présidentielle du 24 Février 2018 ont procédé, mardi à Dakar, à la signature du mémorandum de la société civile pour l’indépendance de la justice.Il s’agit des représentants des candidats Idrissa Seck, Madické Niang, Ousmane Sonko, Issa Sall.

La signature a eu lieu au cours d’une cérémonie organisée par la plateforme des acteurs de la société civile pour l’indépendance de la justice. Ce mémorandum vise principalement à « réformer le Conseil supérieur de la magistrature ».

« Le Conseil supérieur de magistrature sera ouvert aux personnalités extérieures (…). En plus de ses compétences en matière de nomination et de discipline, le Conseil supérieur de la magistrature sera habilité à donner des avis sur l’allocation des budgets destinés aux juridictions et sera chargé de donner les clés de répartitions du budget destiné aux cours et tribunaux », indique le mémorandum lu par le coordonnateur de la plateforme des acteurs de la société civile pour l’indépendance de la justice, Babacar BA.


A propos du fonctionnement du Conseil supérieur de la magistrature, les quatre représentants des candidats s’accordent sur « l’institutionnalisation, la pratique de l’appel à candidature pour tous les postes de chef de juridictions sièges comme parquets ».

Ils ont adopté  l’élaboration de critère de nomination et se sont engagés à mener d’autres réformes portant sur « la limitation de la durée de la fonction de chef de juridiction à quatre ans, la protection du principe d’inamovibilité et le renforcement des statuts des magistrats et du parquet… ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut