International › APA

Programme social du gouvernement : 12 projets d’un coût global de 359, 1 milliards FCFA réalisés au premier semestre 2019

Pas d'image

Au terme du premier trimestre 2019, le déploiement des activités du Programme social du gouvernement (PSGouv), notamment la mise en œuvre des 12 projets prioritaires a mobilisé, selon le ministre de la communication et des médias, Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement, des financements évalués à 359,1 milliards FCFA.M. Touré qui s’exprimait à l’issue d’un Conseil des ministres présidé, mercredi, par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a relevé que des résultats notables ont déjà été enregistrés au niveau du programme d’accès à l’électricité, du programme des filets sociaux, du programme élargi de vaccination ainsi que de l’emploi et de l’autonomisation des jeunes et des femmes. 

 Au 31 mars 2019, « 892 486 ménages ont bénéficié de la baisse du tarif social de l’électricité sur un objectif de 850 000 ménages », permettant aux populations concernées de  « faire des économies évaluées en cumul à 906 millions FCFA », a-t-il déclaré. 

Sur la même période, 50 000 ménages ont bénéficié comme prévu du programme des filets sociaux. « Les paiements ont été effectués dans 882 villages couvrant toutes les régions du pays », a précisé le porte-parole du gouvernement.  

En outre, a-t-il poursuivi, 1 391 279 enfants âgés de 9 mois à 5 ans ont été vaccinés contre la rougeole et la rubéole sur une cible attendue de 1 519 815 enfants, soulignant que « cette campagne de vaccination réalisée au cours des saisons épidémiques a permis de prévenir les flambées épidémiques observées dans certains pays ».


Selon le ministre Sidi Touré, 11 579 jeunes ont bénéficié de projets intégrant la promotion de l’emploi, le développement de compétences et les travaux à haute intensité de main d’œuvre. 

Le PSGouv a été lancé au début de l’année 2019 pour un coût global de 727,5 milliards de francs CFA en vue d’améliorer le pouvoir d’achat des populations, de réduire la pauvreté et de renforcer, au principal, la cohésion sociale. 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut