International › APA

Progression «relativement ascendante» du PIB camerounais (document)

La croissance du produit intérieur brut (PIB) réel du Cameroun a évolué en moyenne d’au moins 4,56 % entre 2011 et 2017, selon «Les grandes réalisations du gouvernement au titre du septennat 2011-2018», un document conçu par l’équipe de campagne du président-candidat Paul Biya.Rendu au terme du septennat dit des «grandes réalisations», le pouvoir de Yaoundé se félicite de la résilience de l’économie nationale, l’impact des chocs exogènes s’étant traduit par un ralentissement de l’activité de 4,5% en 2016 à 3,7% en 2017, mais avec des projections pour 2018 laissant présager d’une certaine embellie avec un taux de croissance estimé à 4,2%.

Cette embellie, qui a par ailleurs largement compensé le taux de croissance démographique du pays inférieur à 3%, grâce à la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la vie chère, ainsi que par le train de mesures adjuvantes prises par les autorités, est imputable à la dynamisation et à la diversification économique des branches et des filières de produits vivriers, de l’agriculture industrielle d’exportation, du bâtiment et des travaux publics ainsi que du commerce et des services.

A la faveur de l’accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC), conclu en fin juin 2017 avec le Fonds monétaire international (FMI) pour un montant de 400 milliards FCFA, le gouvernement prévoit une réduction d’au moins 1,5% du PIB par an du déficit des comptes publics.

Parmi les autres partenaires au développement ayant apporté leur appui au nouveau régime financier du pays, figurent la Banque africaine de développement (377 milliards FCFA), la Banque mondiale (247 milliards FCFA), la France (197 milliards FCFA) et l’Union européenne (66 milliards FCFA).

Au plan de la programmation des investissements publics, le budget d’investissement public, selon le document, a continué d’occuper une part importante dans le budget de l’État, passant, en proportion, de 24,5% en 2010 à 30,2% en 2014 pour s’établir à 30,7% en 2015, pour s’afficher à 36% en 2016 et 36,3% en 2017.


Se félicitant d’«une gestion prudente de la politique d’endettement», le document précise que le niveau de la dette publique, par rapport au produit intérieur brut (PIB), se situe à 22,8%, les soldes engagés non décaissés (SEND) étant pour leur part évalués à près de 1000 milliards FCFA.

En termes de mesures prudentielles, le gouvernement, souvent en délicatesse sur le sujet avec les institutions financières internationales, se propose de caler la politique budgétaire sur un rythme d’accumulation de la dette qui n’entraine pas de dépassement des seuils dans le scénario de référence, recourir davantage aux emprunts concessionnels, suivre de plus près l’évolution de la dette, notamment pour les projets financés sur ressources extérieures.

L’équipe de Paul Biya, en cas de reconduction, entend également procéder à une réévaluation conjointe du score du Cameroun en ce qui concerne les indicateurs d’évaluation de l’investissement du profil pays, et procéder à un réexamen concerté des hypothèses de calcul des indicateurs de solvabilité et de liquidité de la dette.

Dans le cadre du développement du tissu industriel, le gouvernement se targue, en 7 ans, d’avoir signé 77 conventions avec les entreprises éligibles aux incitations à l’investissement privé pour un volume d’investissements prévisionnels estimé à 945 milliards FCFA et plus de 32.000 emplois potentiels, de la création de deux nouveaux centres d’appui à la technologie et l’innovation dans deux universités publiques, de l’enregistrement en 2016 de 239 actifs nationaux à l‘Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), de la délivrance de 28 brevets et l’accompagnement de 39 innovateurs.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut