International › APA

RD Congo: Après 3 ans d’exil, Moïse Katumbi « rentre le 20 mai »

Pas d'image

L’opposant congolais, Moïse Katumbi Chapwe, a annoncé hier lundi sur RFI et France 24, deux médias français, son retour dans la ville de Lubumbashi « le 20 mai » prochain, dans moins de deux semaines, après avoir vécu un exil de près de trois ans en Europe.« J’ai quitté le pays le 20 mai, je vais vous donner la date, je rentre le 20 mai à Lubumbashi. C’est définitif, le 20 mai, je suis à Lubumbashi », a déclaré M. Katumbi, qui a longtemps dénoncé le harcèlement judiciaire du régime de l’ex-président Joseph Kabila (2001 – 2019) pour l’empêcher d’être candidat à la présidentielle.

« Je vais faire le tour du Congo. Je vais faire le safari. Je voudrai aller remercier la population congolaise qui m’a soutenu pendant le malheur provoqué par Monsieur Kabila », a ajouté l’ancien gouverneur de la province de Katanga (2007 – 2015) dans lequel se trouve la ville de Lubumbashi, qui héberge en même temps le Tout-Puissant Mazembe, l’un des plus grands clubs africains, qu’il préside.

Par ailleurs, Moïse Katumbi, 54 ans, a affirmé avoir l’intention de rentrer directement « par avion » et non par la route via la Zambie, comme il avait tenté de le faire en août dernier pour tenter en vain de se présenter à la présidentielle du 30 décembre 2018.

Ayant finalement soutenu la candidature de Martin Fayulu, arrivé deuxième, le coordonnateur de la plateforme d’opposition Lamuka a salué aujourd’hui le bilan de Félix Tshisekedi, qui célébrait dimanche ses 100 jours à la tête de la RDC.


Le 6 août 2018, la police congolaise a dispersé plusieurs marches pro-Katumbi à Lubumbashi, capitale provinciale du Katanga. Les manifestants réclamaient le retour de l’opposant en République démocratique du Congo, rappelle Jeune Afrique.

 

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut