International › AFP

RDC: au moins cinq morts dans le déraillement d’un train

Au moins cinq passagers ont été tués dans le déraillement d’un train reliant deux provinces enclavées du centre et du sud-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris dimanche auprès du transporteur.

« Trois voitures du train passager Hirondelle ont brusquement quitté les rails à la gare de Kalenda près de Mwene-Ditu (Lomami), au moment où nous procédions au contrôle pour le départ vers Lubumbashi vendredi soir. Pour le moment, nous avons vu cinq corps et beaucoup de blessés », a déclaré à l’AFP Daniel Mapuma, le chargé du réseau ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

« Sur place, j’ai vu cinq corps et des blessés », a témoigné à l’AFP Ali Bukasa, journaliste de la radio locale Butook de Mwene-Ditu qui a réalisé un reportage sur l’accident.

« Il faut attendre les équipes de secours pour redresser les voitures et se faire une idée sur le bilan définitif », a ajouté M. Mapuma en soulignant la lenteur des secours et en mettant en cause « la vétusté des engins et l’ensablement du réseau ».


La ville de Mwene-Ditu est située dans la province enclavée de Lomami (centre) accessible principalement par les voies ferrée et routière. Un train passager y passe une fois par mois.

Les accidents de train sont fréquents en RDC en raison de la vétusté des voies ferrées et des locomotives dans cet immense pays d’Afrique centrale dépourvu d’infrastructures.

En novembre 2018, le déraillement d’un train dans l’est avait fait dix morts. Une année auparavant, 35 personnes avaient été tuées dans le déraillement d’un train de marchandises qui transportait des passagers clandestins faute d’autres moyens de locomotion dans la province de Lualaba dans l’ex Katanga (sud-est).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut