International › APA

Réfugiés, santé et politique au menu de la presse congolaise

La sensibilisation de la société civile congolaise sur la déclaration de New-York relative aux réfugiés par représentation du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), les ophtalmologues israéliens qui ont donné des soins gratuits à des centaines de personnes à Brazzaville et l’opposition congolaise qui réclame l’indemnisation des populations du département du Pool, sont les sujets phares traités par la presse congolaise de ce vendredi.« Droit humanitaire : la société civile congolaise édifiée sur la situation des réfugiés », titre le quotidien Les dépêches de Brazzaville, expliquant que « le représentant du HCR, Modeste Cyr Kouamé a eu une séance de travail avec les membres de la société civile congolaise pour échanger sur la situation des réfugiés dans le monde et au Congo ».

Selon ce confrère, Modeste Cyr Kouamé a édifié la société civile congolaise sur la déclaration de New-York du 19 septembre 2016 qui stipule : « Suite à la crise migratoire sans précédent, il a été décidé à New York, de traiter désormais la question des réfugiés de façon inclusive, en faisant intervenir les institutions financières des pays donateurs, le secteur privé et la société civile ».

L’hebdomadaire Le Patriote parle de coopération sanitaire entre le Congo et Israël, renseignant au passage qu’une « centaine de Congolais reçoivent gratuitement des soins d’ophtalmologues israéliens ».

 « Cette campagne totalement gratuite, s’est déroulée du 10 au 16 août et a vue plus d’une centaine de congolais recevoir des soins », rapporte Le Patriote.


Au même moment, les hebdomadaires La griffe et Sel-piment traitent de la politique.

« Guerre dans le pool : l’opposition exige l’indemnisation des victimes », écrit La griffe, qui précise : « le chef de file de l’opposition congolaise, Pascal Tsaty Mabiala a, dans une déclaration publiée à Brazzaville peu avant la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance du Congo, exigé que le gouvernement indemnise les victimes de la guerre du Pool qui a duré deux ans (2016-2017) ».

De son côté, Sel-Piment fait écho des lettres de deux écrivains congolais, Emmanuel Dongala et Gabriel Mwènè Okoundji qui « interpellent le président Sassou N’Guesso sur la vérité de la mort de treize jeunes au Commissariat de Chacona à Mpila dans la nuit du 22 au 23 juillet 2018 ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut