International › APA

Révision à la hausse des prévisions de production du cacao camerounais

Pas d'image

Le cabinet de recherche britannique Fitch Solutions a, dans son dernier bulletin spécialisé, révisé à la hausse ses prévisions de production de cacao camerounais pour 2018/2019 à 245.000 tonnes, contre 170.000 tonnes précédemment.Cette tendance restera élevée au cours des 5 prochaines années, en dépit de l’insécurité régnant dans la région anglophone du Sud-Ouest, l’un des principaux bassins de production du pays, en raison de la détermination clairement exprimée par le gouvernement d’accroître la capacité de traitement intérieure et d’accroître les investissements dans le secteur.

Bien que ne représentant qu’environ 6% de la production mondiale, le cacao camerounais contribue pour environ 16% du total des recettes d’exportation, juste derrière le pétrole et le gaz.

S’agissant de la transformation locale, Fitch Solutions estime «trop ambitieux» l’objectif du gouvernement d’augmenter les broyages à 80.000 tonnes en 2018/2019, et à 130.000 tonnes au cours des trois prochaines années, la croissance réaliste, sous l’impulsion d’incitations fiscales pour les investisseurs, permettant d’atteindre plus de 60.000 tonnes d’ici 2022/23.


Le Cameroun, selon l’étude, a enregistré une croissance soutenue de ses exportations de cacao depuis 2002 et sur la période 2013-2017, où il s’est établi en moyenne à 18,0%, une tendance qui continuera de croître fortement car une plus grande capacité de transformation incitera la production et permettra au pays de continuer à ajouter de la valeur aux produits à base de cacao.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut